Albi: le maire et les débordements

Grau  28 nov 09 En Gach brûlage voiture 18h45

COMMUNIQUE DE PRESSE Philippe Bonnecarrère, maire d’Albi

Appel au « vivre ensemble à Albi »
Le sport est propice à la joie, à la liesse. Les manifestations populaires spontanées sont de toutes les époques et sont des moments heureux de fête collective.
Je tiens cependant à exprimer mon émotion et mon incompréhension devant les débordements constatés mardi soir dans un quartier de notre ville à l’issue de la qualification de l’Algérie à la Coupe du monde.
Dans un quartier où un énorme travail social, associatif, culturel, d’éducation, d’aménagement public a été fait, l’atteinte à la tranquillité publique, les comportements absurdes sur la voie publique et inacceptables à l’égard des policiers et des pompiers et les actes de vandalisme sur cinq véhicules brûlés remettent en cause le « vivre ensemble ».
Notre ville a toujours été fidèle aux valeurs d’humanisme.
Si l’on veut garder ce cap et faire face avec succès, efficacité et dignité aux complexités de notre temps, je prie chacun de mes concitoyens de savoir certes raison garder, mais de bien mesurer la fragilité de ce « vivre ensemble ».
La question n’est pas de savoir si, mardi soir, les dispositifs de sécurité publique étaient suffisants dans notre ville, pas plus que de savoir si d’autres villes ont été concernées. La question est plutôt de savoir si, ensemble, comme citoyens albigeois, nous sommes réunis par la volonté de partager la même ville, les mêmes valeurs et le même destin. Pour ma part, la réponse est oui et j’invite tous les Albigeois, sans exception, dans leur diversité et la pluralité de leurs idées ou de leurs opinions, à le réaffirmer en paroles et en actes.
Philippe Bonnecarrère,
maire d’Albi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *