Carbes: 1ère passéjade Saint Martin

Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (2) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (3) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (8) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (12) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (21) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (23) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (25) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (31) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (32) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (36) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (45) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (53) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (61) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (65) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (76) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (92) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (99) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (110) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (143) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (179) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (180) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (186) Carbes 7 juil 2016 Passejade st Martin (198)

Carbes : la 1ere Passéjade Saint-Martin, pèlerinage suspendu entre terre et ciel 

Carbes inaugurait ce jeudi 7 juillet 2016, la série des Passéjades organisées dans le cadre de l’année Saint Martin par la Pastorale du tourisme du diocèse d’Albi. Pierre Bertrand, son responsable, avait sollicité un certain nombre de correspondants locaux pour relayer cette initiative qui veut « donner une âme au temps libre ». Son programme est invariable pour chaque Passéjade : randonnée le matin, pique-nique avec repas tiré du sac, visite d’une exposition, d’une entreprise et enfin comme point d’orgue, moment spirituel pour ceux qui le souhaitent. François et Françoise Ségur ont ainsi été à Carbes  les personnes-relais efficaces et accueillants de cette première édition.

Une randonnée entre Carbes et Jonquières : entre cultures et nature

C’est ainsi qu’après avoir quitté le point de rendez-vous fixé à la mairie, les pèlerins de Saint Martin, rejoints par quelques retardataires, se sont égayés sous un beau soleil estival sur un parcours de  9 km à travers routes et sentiers champêtres sur ces coteaux voisins de l’agglomération castraise. Promenade et randonnée familiale pour découvrir cultures, étendue lacustre de 17 hectares ( 4500 hectares de bassin versant) alimentée par le ruisseau de l’Aybès. Les marcheurs ont ainsi pu croiser les ramasseurs d’ail (Lautrec n’est pas si loin !)  et d’oignons, des moissonneuses-batteuses en rotation rapide, les cultures verdoyantes du maïs, de soja et de tournesols en début de floraison. La marche favorise la conversation ; celle-ci roule sur de nombreux sujets dont les anciennes moissons, depuis la récolte par la javelleuse et la constitution des gerbiers jusqu’à la moissonneuse-batteuse à sacs puis à trémie.  Avant d’arriver au point d’étape, une escale pour deux ou trois chez Michel Goldstyn, poterie de Lévejac (voir article qui lui est consacré).

Le pique-nique dans la cour ombragée de l’école communale

Chacun a pu apprécier la pause méridienne dans la cour ombragée de l’école communale. Au cours du repas tiré du sac, ont été partagés les salades, fruits, café et autres préparations culinaires, avec parfois un vin du terroir. Le père Hervé Sossengué a évoqué brièvement la grande figure de Martin, l’apôtre des Gaules, dont on fête en 2016 le 1700ème anniversaire de la naissance, en Pannonie, Hongrie actuelle.

La visite de l’église et des fresques de Maurice Garrigues

La petite église de Carbes, dédiée à saint Martin, a été inaugurée en 1960 ; elle présente la particularité d’abriter les peintures de Maurice Garrigues (1905-1993), un artiste qui l’a décorée à la demande du curé d’alors, l’abbé Bousquet. Cet ensemble multicolore retrace de façon saisissante en 6 panneaux principaux, les 14 stations du Chemin de Croix, illustrées de citations en latin.

L’offrande musicale par le chœur Réjouis-toi

Après avoir écouté l’invité-surprise Jean Pradelles, les pèlerins les plus persévérants ont pu apprécier l’offrande musicale donnée par l’ensemble vocal Réjouis-toi, dirigé par Dominique Comte. Les  9 membres ont fait mouvement vers le choeur  de l’église  aux accents de Laudate Dominum, Omnes gentes de Taizé. Puis ils ont interprété successivement  « Voici la demeure de Dieu parmi les hommes », « Elle est debout près de la croix », « Que dans la mort je ne m’endorme pas » sur un tropaire russe du frère André Gouzes (OFP) et le Stabat Mater de Zoltan Kodaly. Après une émouvante parenthèse instrumentale de Michel Rouffet, dans un mouvement d’une sonate de Jean-Baptiste Loeillet pour flûte à bec, les hommes seuls ont alors interprété l’Introït grégorien de la messe du jour de Pâques « Gaudeamus omnes in Domino » puis  le Salve Regina des moines d’Estaing,  composition à 3 voies qui fait parfois penser aux polyphonies corses. Le chant d’André Gouzes « Gloire à Toi, Christ Sauveur » concluait de façon tonique et joyeuse cette offrande musicale et  cette Passéjade de Carbes.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *