Graulhet: in. espace Marcel Batigne

 

Graulhet : inauguration Espace Marcel Batigne

En présence de la famille de Marcel Batigne, son fils Paul, sa fille Rose-Marie, s’est déroulée ce jeudi 25 avril à Graulhet, l’inauguration de l’Espace Marcel Batigne  au sein de la nouvelle gare routière, située rive droite du Dadou. Le maire Claude Fita, entouré de nombreux élus, Guy Peyre, Blaise Aznar, adjoint aux sports, Christian Serin, de la conseillère départementale Florence Belou, a coupé le ruban officiel ;  tout en rendant hommage à cette figure graulhétoise, il  a pointé le transfert bénéfique  de la gare routière depuis la place du Jourdain, qui générait « des conflits d’usage ». La structure métallique délimitant l’entrée de cet espace a été réalisée par l’entreprise Mecaform, les ateliers municipaux se chargeant de la peinture à effet corten.

Un hommage appuyé des présidents départementaux de rugby

Après la découpe du ruban, place à un moment particulier de recueillement et d’émotion avec le dépôt par ses arrière-petits-enfants, d’une gerbe au pied de la stèle de Marcel Batigne, devant laquelle se sont retrouvées des personnalités du rugby, Alain Rey, président du Comité départemental du Tarn, André Laur, ancien président du Tarn, Jean-Luc Cathalau, président de l’Omnisport graulhétois, David Gau, président du SCG rugby, Maurice Bardou, président honoraire du SCG, Daniel Sannou de l’association des Commerçants, d’autres présidents départementaux de la Région ainsi que d’anciens dirigeants et membres du SCG. Jean-Luc Cathalau s’est félicité que dans cet espace personnalisé par le fronton métallique et la stèle, la mémoire de Marcel Batigne soit conservée et que l’esprit qui l’animait se perpétue avec le trophée éponyme, générateur de jeunes talents. Claude Fita a souligné la place de cet espace ancré au cœur de la ville, croisement du monde du travail, du sport et lieu intergénérationnel, avec les valeurs du rugby ; il a insisté sur le rôle fédérateur et le rayonnement de celui qui fut président de la FFR en 1966 et président de la FIRA en 1968. Le maire a ensuite rendu hommage à son fils, Paul Batigne, digne représentant de la filière cuir, où il s’est investi pendant 40 ans. Ce dernier, conscient de l’honneur ainsi rendu à sa famille, évoquait la figure de son père « fort de caractère, en voix et en services, qui aimait sa ville, la nation et son rugby, tout en promouvant la place des jeunes autour des valeurs de solidarité, de sens du collectif et du goût de l’effort ».

Pierre-Jean Arnaud

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *