Graulhet: Les Restaurants du coeur

Graulhet lundi 17 fev 2014 019 Graulhet lundi 17 fev 2014 018 Graulhet lundi 17 fev 2014 011

Graulhet:  Les Restaurants du cœur  avant la campagne nationale
Un trio de direction à la manœuvre : du travail en équipe
A la tête des Restaurants du cœur de Graulhet, Danièle Bec a remplacé Jacques Désert, devenu responsable départemental. Avec Edmond Sabathier, présent depuis 2001 et Béatrice Combès-Marceau, elle forme un trio de direction motivé qui peut compter sur une 40aine de bénévoles pour assurer le fonctionnement de cette antenne, située dans les locaux d’une ancienne école primaire. Les Restaurants du cœur sont ouverts toute l’année, sauf pendant le mois d’août. Une semaine de l’année à fin novembre est consacrée aux inscriptions. Les gens s’inscrivent spontanément ou sur demande des travailleurs sociaux-CCAS-Conseil général, etc. Chaque dossier fait l’objet d’une étude ; les secours sont attribués sur la base de barèmes nationaux, soit pour une aide hebdomadaire, soit de façon ponctuelle, en cas d’urgence.
Les dons et la situation européenne
« Notre campagne nationale a lieu cette année les 8 et 9 mars, les bénévoles étant à pied d’œuvre pour solliciter les dons dans les différents supermarchés de Graulhet et même sur Réalmont », indique Danièle Bec. Quant à l’aide européenne, elle n’est pas arrêtée mais le nombre de pays bénéficiaires augmentant, son montant stagne. Les dons sont centralisés dans un dépôt départemental situé à Blaye-les-Mines.
Les familles aidées
174 familles sont actuellement inscrites, ce qui représente 420 personnes aidées, dont une 20aine de bébés. Leur nombre est en augmentation.
Au-delà du don alimentaire, les ateliers et les Jardins du cœur
Les dons ne sont pas les seuls moyens de venir en aide aux personnes démunies : il y a aussi un volet social pour redonner confiance et travailler sur l’estime de soi ; c’est ainsi qu’ont vu le jour un atelier coiffure, le lundi matin ; un atelier peinture, le mardi après-midi, un atelier d’aide à la gestion du budget familial. De plus, des places de cinéma ou de spectacles attribuées par la mairie viennent compléter l’aide. Pour être complet, il faut signaler les Jardins du cœur qui fournissent des légumes au-delà même de Graulhet, tout en procurant du travail solidaire.
Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.