Lettre ouverte loi bioéthique

Bonjour,

Je voudrais en tant que citoyen de ce pays, ayant eu mes deux grands-parents paternel et maternel engagés lors du 1er conflit mondial ( grand-père paternel blessé lors de la bataille de la Somme et grand-père maternel exerçant en tant que personnel soignant sur le Milan et l’Aldébaran), attirer votre attention sur les enjeux considérables soulevés par les dispositions de la loi bioéthique. Vous occupez au Sénat, une responsabilité  importante au sein de cette commission qui doit examiner prochainement ce texte de loi.Je dois vous mettre en garde au plan humain et philosophique, sur cette loi qui vient bouleverser l’ensemble de la filiation naturelle et contrevenir aux principes de l’écologie humaine. Nous ne pouvons pas sans risque nous engager sur un processus dont les conséquences sont désastreuses sur le plan anthropologique, affectif, psychologique. Le brouillage juridique de la filiation est assuré. La PMA n’est pas un droit pour les couples; elle est une aide pour les couples afin de venir en aide à leur infertilité. Il n’existe pas de droit à l’enfant. La GPA pose des problèmes insurmontables: le corps humain et vous le savez en tant que juriste est indisponible, imprescriptible et inaliénable. En espérant que vous prendrez en compte ces remarques de bon sens et que vous arrêterez cette course folle à la technologie toute puissante et à la robotisation venant complexifier et bouleverser une législation dont la composante sur le respect de la dignité et de la vie humaine doit rester le fondement essentiel. Je vous adresse, Madame, l’expression de mes respectueuses salutations.
Pierre-Jean ARNAUD 81300 GRAULHET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *