Orient: nouvelles d’Iran et d’Arabie

Nouvelles de l’Orient du 10 novembre 2013

IRAN « L’islam et le christianisme ont besoin de dialogue aujourd’hui plus que jamais ».
Le président iranien Hassan Rohani s’est adressé au pape pour « relancer le dialogue entre les mondes islamique et chrétien » et « une alliance entre l’Iran et le Saint-Siège », notamment contre le terrorisme et l’extrémisme, a rapporté vendredi l’agence du Vatican, Fides.
Selon cette agence catholique, l’appel de Rohani a été lancé en début de semaine à Téhéran à l’occasion de sa rencontre avec le nouveau nonce apostolique, Mgr Leo Boccardi, qui venait remettre ses lettres de créance.
D’après Fides, le nouveau président modéré de la République islamique a publié une photographie de la rencontre sur son compte Twitter, et écrit que « l’islam et le christianisme ont besoin de dialogue aujourd’hui plus que jamais » . « A la base des conflits entre les religions se trouve surtout l’ignorance et le manque de connaissance réciproque », a-t-il expliqué.

Rohani assure que l’Iran n’abandonnera pas ses « droits nucléaires »
AFP | 10/11/2013 | 09h56
Le président iranien Hassan Rohani a déclaré dimanche que son pays ne renoncerait pas à ses « droits nucléaires », y compris l’enrichissement d’uranium, ont rapporté les médias après l’annonce de l’absence d’un accord avec les grandes puissances à Genève. « Il y a des lignes rouges qui ne doivent pas être franchies », a-t-il dit devant le Parlement. « Les droits de la nation iranienne et nos intérêts nationaux représentent une ligne rouge, de même que les droits nucléaires dans le cadre des régulations internationales, ce qui inclut l’enrichissement (d’uranium) sur le sol iranien ».

Arabie saoudite : deux morts dans des affrontements avec des immigrés
AFP | 10/11/2013 | 09h35
Deux personnes ont été tuées dans des heurts à Ryad entre des Saoudiens, dont des policiers, et des centaines d’immigrés, dans les premiers incidents du genre depuis le début d’une campagne contre les clandestins, a annoncé dimanche la police. Les troubles se sont produits dans le quartier pauvre de Manfouha, dans le sud du Ryad, où se concentrent des immigrés d’origine africaine…
Un grand nombre de commerces et de voitures ont été endommagés », a ajouté le porte-parole selon lequel la police a arrêté « 561 personnes parmi les instigateurs de ces troubles ». Tard samedi soir, les forces de police venues en renforts avaient bloqué toutes les issues du quartier, selon un photographe de l’AFP.
Il s’agit du premier incident de cette ampleur depuis que les autorités ont commencé début novembre à expulser les clandestins après l’expiration du délai de sept mois fixé pour qu’ils régularisent leur situation ou quittent le riche pays pétrolier. Dans ce cadre, plus de 900.000 étrangers en situation irrégulière ont quitté le royaume depuis le début de l’année. Les autorités ont décidé d’aménager un centre d’accueil pour « donner une chance aux personnes en situation illégale souhaitant se rendre à la police avec leurs familles », a précisé le porte-parole de la police. Depuis une semaine, des patrouilles de police pourchassent les étrangers n’ayant pas régularisé leur situation, et beaucoup d’entre eux se terrent pour échapper à la prison ou aux amendes, ce qui affecte plusieurs secteurs d’activité économique.
A Addis Abeba, le gouvernement a annoncé samedi que l’Ethiopie avait décidé de rapatrier ses ressortissants en situation illégale en Arabie saoudite après des informations sur la mort d’un Ethiopien qui aurait été tué par la police saoudienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *