Tarn: le schéma de gestion de l’eau

Albi schema gest eau 5 avr 2016 Albi schema gestion de l eau 5 avr 2016 (1) Albi schema gestion de l eau 5 avr 2016 (2) Albi schema gestion de l eau 5 avr 2016 (3)

Albi : Le schéma de gestion de l’eau en Tarn-Aveyron

L’eau,  un domaine à faire connaître

C’est dans l’enceinte du Conseil départemental qu’a eu lieu ce mardi 5 avril 2016 après-midi, la réunion de présentation du SDAGE devant les représentants du bassin Tarn-Aveyron de l’agence de l’eau par Thierry Gentilhomme, préfet du Tarn, Patrick Flour, directeur de la délégation Garonne amont à l’agence Adour Garonne et Yves Regourd, vice-président de la commission territoriale Tarn-Aveyron . Le SDAGE -schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux- a été adopté au mois de décembre dernier. Ce plan doit être connu non seulement des institutionnels et des décideurs mais aussi du grand public, des usagers de l’eau que nous sommes, consommateurs ou utilisateurs des ressources en eau à travers les adductions d’eau, les rivières, retenues et cours d’eau. Tous nous sommes en fait, responsables de l’eau que nous consommons et que nous utilisons.

La qualité de l’eau : 69% des cours d’eau en bon état à horizon 2012

 Pour ce qui est du SDAGE, son objectif majeur est de porter à 69% le nombre de cours d’eau en bon état à l’horizon 2021. Bon état, qu’est-ce-à-dire ? Un cours d’eau est « en bon état quand il respecte des normes de qualité de l’eau (température, oxygène, azote, phosphore, polluants chimiques), de qualité biologique (suivi des animaux et des végétaux), des  normes sur la forme et la dynamique des cours d’eau (hydromorphologie). Au total, ce sont plus de 400 paramètres qui sont mesurés » précise Jean-Pierre Rebillard de l’agence de Bassin Adour-Garonne, dans la revue de l’agence de l’eau de mars 2016.

Patrick Flour : le bassin Adour-Garonne, c’est 20% du territoire

Patrick Flour a décrit le Bassin Adour Garonne qui représente 20 % du territoire ; on y inclut le bassin de la Charente. Ce bassin a son parlement de l’eau,  le Comité de bassin dont le président actuel est Martin Malvy. Il est composé de 135 membres : élus, institutionnels, industriels, agriculteurs, association de protection de la nature. Il  détermine sa feuille de route pour les 6 ans à venir dans le SDAGE 2016-2021, dont l’objectif majeur est rappelé ci-dessus. Ce document a fait l’objet d’une grande concertation et a généré plus de 3000 propositions. Il va être maintenant décliné en programmes d’actions par l’Agence de bassin Adour-Garonne dont 70% des ressources proviennent d’une part prélevée sur les factures d’eau (10% de ces factures). Mais l’agence de bassin dont le budget est de 3,4 milliards d’euros (550 millions par an) redistribue 90% de ces sommes aux maîtres d’ouvrage.

Yves Regourd : les 4 priorités du bassin

Yves Regourd a mis l’accent sur les 4 priorités qui s’imposent à l’agence de Bassin : en premier, favoriser la gouvernance de l’eau pour améliorer sa qualité : il s’agit de mieux coordonner l’action des acteurs de l’eau, notamment les syndicats de rivières. La 2ème priorité concerne la réduction de la pollution en traitant par exemple plus efficacement le ruissellement des eaux pluviales.  La 3ème priorité est d’assurer une gestion quantitative de ce bassin qui est déficitaire (environ 20% Tarn-Aveyron) par la surveillance accrue durant la période d’étiage  du 1er juin au 31 octobre. Des conventions avec ERDF prévoient des lâchers d’eau en cas de pénurie. Quant à la 4ème et dernière priorité, elle concerne la restauration et la préservation des milieux aquatiques, en favorisant la continuité écologique dans les cours d’eau, en veillant à maintenir la vie végétale et piscicole.  Les gros travaux générateurs de pollution sont derrière nous.

Thierry Gentilhomme : la gestion des risques à travers le PGRI

Le préfet, représentant de l’Etat, a quant à lui axé son intervention sur la gestion des risques à travers le PGRI, plan de gestion  des risques d’inondation, à ne pas confondre avec le PPRI, plan de prévention des risques d’inondation. Il s’agit d’identifier les territoires à risque d’inondation ; il s’agit concrètement d’arriver à des mesures comme la construction de digues et pas seulement des outils de mises en sécurité. Pour le Tarn, un territoire à risque est répertorié parmi les 18 que compte le bassin. Il s’agit de la vallée du Thoré dans le sud-est du département.  Un 2ème territoire hors du périmètre du département est le secteur de Montauban à Moissac. Des éléments communs au SDAGE et au PGRI concernent la gouvernance, la gestion des milieux aquatiques.

Des fuites à colmater dans le réseau d’Albi

Sur Albi, un plan de réduction des fuites de 1,4 millions d’euros est programmé : il devrait contribuer à améliorer le réseau de distribution de l’eau.

Quelques opérations financées par l’Agence Adour Garonne en 2015 

– Projet Interc’eau du sud-ouest tarnais (rationalisation 4 services eau potable, mise en conformité 2 unités de distribution d’eau Graulhet  et Sémalens, sécurisation   Pas du Sant et Vielmur-Saint-Paul)

– PAT 2015-2018 sur le bassin Jaoul (moule perlière dans le bassin versant du Viaur)

– Station d’épuration du bourg de la Fouillade

– PAT fontbonne-Roucarié sur le Céret : formation –conseil aux agriculteurs

 – Arasement seuil d’En Gasc sur le Thoré

– Profils de baignade bassin du Tarn

Prochaines échéances en matière d’eau 

Colloque eau et agriculture : 30 juin 2016- centre de congrès Diagora de Labège (31)

COP22 : du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech (Maroc)

Pierre-Jean Arnaud- le 7 avril 2016

Documents de référence : SDAGE 2016-2021, PGRI 2016-2021

Lien vers le site Agence Adour-Garonne : http://www.eau-adour-garonne.fr/fr/espace-instances.html

 

Le communiqué de l’agence de bassin Adour-Garenne

Au mois de décembre dernier, le comité de bassin Adour-Garonne a adopté le « schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux » (Sdage) pour les années 2016 à 2021.

Objectif emblématique : atteindre 69 % des eaux superficielles en bon état d’ici 6 ans. A l’heure actuelle, 43 % des cours d’eau du bassin Adour-Garonne sont considérés en bon état écologique.

Monsieur Thierry Gentilhomme, préfet du Tarn, Monsieur Patrick Flour, directeur de la délégation Garonne-amont à l’agence de l’eau Adour-Garonne, Monsieur Yves Regourd, vice-président de la commission territoriale Tarn-Aveyron sont heureux de vous convier à la présentation des actions de reconquête du bon état des eaux du bassin Tarn-Aveyron et de prévention des inondations le mardi 5 avril à 14h00 à Albi, au Conseil Départemental

Les principaux enjeux du bassin Tarn-Aveyron :

  • Une altération marquée de la qualité de l’eau avec un enjeu “pollutions diffuses” (nitrates, pesticides) et “élevages”,
  • Un déficit en eau en période d’étiage,
  • Une fragilité de la ressource en eau pour la production d’eau potable, une insuffisance de protection des captages pour l’alimentation en eau potable en eau superficielle, des contaminations bactériennes des unités de distribution en zone de montagne,
  • Un impact des équipements hydroélectriques sur la qualité biologique des cours d’eau,
  • Une menace de déséquilibre des écosystèmes des zones naturelles remarquables.

L’agence de l’eau Adour-Garonne

L’agence de l’eau Adour-Garonne est l’établissement public chargé de mettre en oeuvre les orientations de la politique publique de l’eau sur le territoire du bassin hydrographique qui couvre 1/5ème du territoire national dans le grand Sud-Ouest. La mission essentielle de l’Agence vise à préserver et à gérer au mieux les ressources en eau des bassins de l’Adour, de la Garonne, de la Dordogne, de la Charente, du Lot, de Tarn-Aveyron et du Littoral. Le bassin Adour-Garonne offre une grande diversité de richesses naturelles : deux châteaux d’eau naturels, les Pyrénées et le Massif central, 120 000 km de cours d’eau, des ressources souterraines importantes et une frange littorale de 420 km. L’agence de l’eau Adour- Garonne, dont le siège est à Toulouse, emploie 260 collaborateurs au siège à Toulouse et dans ses cinq implantations territoriales : Pau, Bordeaux, Brive, Rodez, et Toulouse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *