Tarn 2e tour: la droite confirme

Graulhet 30 mars 2014 elections 004 Graulhet 30 mars 2014 elections 006 Graulhet 30 mars 2014 elections 007 Graulhet 30 mars 2014 elections 008

Photos: le vote 2e tour à Graulhet

Tarn municipales 2e tour : la droite confirme
Une deuxième journée du 30 mars 2014 qui confirme les tendances du 1er tour : la droite et le centre confirment leur position. Quelques bastions résistent à cette poussée dont Graulhet et Carmaux qui gardent leurs maires sortants (PS).
Albi : Quadrangulaire sans grosse surprise dans la Cité épiscopale après le désistement raisonnable de l’UMP Olivier Brault. Stéphanie Guiraud-Chaumeil, « Pour vous Pour Albi » l’emporte de façon nette avec 46,1% des voix devant Jacques Valax (PS) 24,9% et Roland Foissac (LFDG) 15,4% et Frédéric Cabrolier (LFN). Le taux de participation fléchit très légèrement en passant de 60,97 à 60,77%. La campagne de proximité et modérée, développée par Stéphanie Guiraud-Chaumeil lui permet ainsi de poursuivre dans la voie impulsée par Philippe Bonnecarrère, maire sortant. Rendez-vous à la Maison des Projets !
Castres : dans la ville du 8eme RPIMA, parfait report des voix entre droite et gauche. Le maire sortant Pascal Bugis tire tout à fait son épingle du jeu (56,9%) ; il capitalise les voix de Luc Solivères (UDI) et l’emporte largement sur son suivant immédiat Christophe Testas (30,5%) qui récupère exactement les voix de Benoîst Couliou de Divers Gauche. Quant à Jean-Paul Pilosz (LFN), il régresse légèrement (-0,6%) avec 12,6% contre 13,3%, semblant pâtir de la moindre participation qu’au premier tour, 60,4% contre 61,6 %.
Gaillac : Les Gaillacois se sont davantage mobilisés pour ce second tour : +2,8%. Cela profite à Patrice Gausserand (UDI) qui confirme et amplifie son succès du premier tour, en progressant de 8,5 points (49,2%); Michèle Rieux régresse d’un ½ point à 28% ; la frontiste Marie-Christine Boutonnet s’effrite de près de 6 points à 13,8% et Thomas Domenech (LPG) qui s’était maintenu perd 2,5 points à 8,9%.
Graulhet : Plus forte mobilisation également pour les Graulhétois : +2,8 à 67,1%. Il est clair que le maintien des 3 listes d’opposition face au maire sortant Claude Fita ne pouvait que profiter à ce dernier qui conserve avec 45,5% des voix son fauteuil de 1er magistrat dans la ville du cuir. Il progresse de 5 points ; Jean-Pierre Rousseau (FN) prend 2 points à 30,7%, tandis que Bruno de Boisséson (divers droite) et Jean Claude Amalric (UDI) régressent respectivement de 3,4 et 3,8 points.
Mazamet : Dans cette quadrangulaire, Olivier Fabre conforte son succès du premier tour (39,3%) et devance Laurent Bonneville, maire sortant. Le frontiste Stéphane Gallois qui s’était maintenu perd près de 6 points, passant en-dessous des 10%. Laurent Bonneville siègera au conseil municipal et au conseil communautaire.
Carmaux : Ce 2e tour profite à Laurent Leopardi qui prend près de 5 points avec 33,1% ; tandis que Chritian Legris (FN) perd 3,5 points avec 19,5% ; l’UMP Benoît Leloup cède aussi 2 points à 10%. Au final, c’’est Alain Espié qui retrouve son fauteuil de maire.
Saint-Sulpice : C’est Dominique Rondi-Sarrat (LUG) qui l’emporte dans cette triangulaire après le retrait de Robert Growas (LDIV) et d’Amir Mekhaeil (DVD) ; le frontiste Marc Neri stagnant à 20,5%.
Lautrec : L’égalité parfaite du 1er tour (512 voix contre 512) se résout ; avec une mobilisation en forte progression de 80,7% à 89,8%, Thierry Bardou (51,5%) gagne son duel Divers droite face à Laurent Gros.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.