T&D: dernier conseil communautaire

Dernier conseil communautaire à Técou le 27 février 2014

Le jeudi 27 février,  s’est tenu le dernier conseil communautaire de Tarn et Dadou. Y étaient abordés notamment les points suivants: budget primitif, compte administratif, convention avec la cyberbase, bilan des opérations OPAH. Des chiffres-clés concernant la Petite Enfance et le réseau des médiathèques font ressortir les éléments suivants:

Enfants accueillis en crèche : Gaillac : 128 en 2006, 109 en 2010, 130 en 2013, 58 enfants sont sur une liste d’attente. Graulhet : 71 en 2006, 129 en 2010, 124 en 2013, 38 enfants sont sur une liste d’attente. A signaler que sur Gaillac, 124 enfants sont en accueillis chez une asistante maternelle contre 51 à Graulhet.

Abonnés au réseau médiathèque: Gaillac: le nombre d’abonnés est passé de 2558 en 2010 à 2720 en 2013 tandis que sur Graulhet, la médiathèque comptait 2608 abonnés en 2010 contre 2773 en 2013. Le nombre de classes accueillies en médiathèque en 2013 est de 54 à Graulhet contre 66 à Gaillac.

Pour ce qui est de l’Archéosite de Montans: le nombre de visiteurs est passé de 4919 en 2008 à 7511 en 2013.

Le scrutin des 20 et 23 mars va déterminer la nouvelle composition du conseil communautaire de Tarn et Dadou. Seront désignés à la fois les élus municipaux et les élus communautaires; Tarn et Dadou aura donc une assemblée d’élus que les citoyens désigneront eux-mêmes, ce qui sera plus conforme à la représentation démocratique.

Allocution Pascal Néel Conseil communautaire 27 février 2014

Lors du Conseil communautaire du Jeudi 27 février, le dernier de la mandature 2008-2014, Pascal Néel a rendu hommage au travail réalisé par les élus du territoire. En voici une synthèse. Seul le prononcé fait foi. Ce soir il s’agit du dernier conseil de cette mandature 2008-2014. Aussi, je tenais à prendre quelques minutes pour vous exprimer ma gratitude. Tous ensemble, nous avons fait progresser notre territoire dans une multitude de domaines, et dans un contexte économique, démocratique et social délicat.
Certains éléments du bilan sont plus qu’honorables. Je pense par exemple à :
le transfert de la collecte des déchets ménagers, qui est à mon sens une réussite sur le plan de l’efficacité du service, de la qualité de la collecte et sur le plan financier puisque nous avons pu diminuer les coûts de ce service, et donc la fiscalité.
l’extension du service d’accueil de la petite enfance, qui est un des facteurs d’attractivité de notre territoire. Nous étions bien en-deçà de la moyenne nationale et notre retard a été rattrapé, avec la construction de nouvelles structures.
les Opérations programmées d’amélioration de l’habitat, dont nous allons faire un deuxième bilan annuel ce soir.
Ce ne sont que trois exemples parmi tant d’autres. Plus que jamais, j’ai la conviction que la communauté de communes demeure l’instrument indispensable à la pérennité des communes et au maintien du service public de proximité, notamment en milieu rural.
Je tiens à remercier tous les vice-présidents qui ont consacré du temps à faire avancer l’intercommunalité, pour tout ou partie de la durée du mandat :
Charles Moreau, Marie-Thérèse Plageoles, Claude Barthez, Alain Costes, Hugues Savignol, Frédéric Soulié, Gilles Jaurou, Marie-France Mommeja, Bernard Aymé, Francis Montsarrat, Clotilde Bergeret, Maurice Cabal.
Mais aussi : Charles Pistre, Claire Fita et Claude Bousquet, en début de mandat.
Merci aux 29 maires, ainsi qu’à l’ensemble des délégués communautaires, titulaires et suppléants, hommes et femmes souvent bénévoles, toujours préoccupés par l’intérêt général.
Merci aux membres du Bureau, Michel Terral, Monique Corbière-Fauvel, Michèle Rieux, Claude Fita, Jean Tkaczuk et Gilles Crouzet.
Merci aux élus qui ont piloté les groupes de travail du pacte communautaire, en particulier Jean-Marie Nègre et Alain Glade.
Merci aux services de la Communauté de Communes, et ceux des 29 communes, dont j’ai pu mesurer l’engagement et le professionnalisme au cours des 6 années écoulées. J’ai apprécié leur détermination à mettre en pratique les orientations souhaitées par les élus, particulièrement sur l’évolution de la mutualisation des services.
Merci en particulier à Anne Cucullières, dont les qualités personnelles et les compétences professionnelles sauront, je l’espère, convaincre mon (éventuel) successeur de la garder à ses côtés.
Beaucoup de chantiers nous attendent :
le rapprochement de la Communauté de communes de ses citoyens, le très haut-débit, l’amélioration de la voirie, l’urbanisme, la lutte contre le changement climatique mais aussi le vieillissement de notre population, le maintien et le développement des services de première nécessité en milieu rural, et j’en passe.
Vous le savez, si je suis candidat à Parisot, c’est aussi que j’aimerais être à nouveau membre de cette assemblée lors du prochain mandat pour contribuer à mener à bien ces projets.
Soyons fiers d’avoir contribué à faire progresser l’idée de projet de territoire, c’est à dire d’avancer de manière coordonnée et solidaire pour améliorer le bien vivre de nos concitoyens en Tarn & Dadou.
Bon courage à ceux qui sont en campagne électorale.
Et encore, un grand merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *