Th. Carcenac: poursuivre le dialogue

logo CG Tarn 81

Retenue de Sivens- Thierry Carcenac : « Poursuivre le dialogue pour mieux défendre les intérêts de notre territoire ».

Communiqué Conseil général n° 78 du 5 novembre 2014

La réunion initiée mardi soir à Paris par Madame  Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, a permis d’entendre sereinement l’ensemble des acteurs sur le projet de retenue de Sivens. Après avoir rendu hommage à Rémi Fraisse, j’ai  rappelé la position de l’Assemblée départementale du 31 octobre dernier, à savoir :
L’impossibilité de poursuivre toute activité liée au déroulement du chantier sur le site de Sivens,
La volonté de mettre en œuvre les préconisations des experts mandatés par la ministre et la demande auprès de l’Etat de les étudier et d’en assumer toutes les conséquences.
L’ensemble des participants ainsi que la ministre  s’accordent à reconnaître l’existence d’une problématique de gestion de l’eau sur ce territoire et  la nécessité d’y apporter une réponse adaptée dans l’intérêt des populations locales.
Le Département du Tarn a toujours œuvré en faveur du maintien d’une activité agricole familiale dans un souci de préservation de l’environnement comme en attestent notamment ses politiques à travers le Plan Tarn (Territoire d’Accueil Rural et Novateur) et ses actions en faveur de la préservation des milieux naturels.
Le projet de retenue de Sivens, élaboré dans le cadre des décisions prises par l’Etat, a été conçu en toute légalité. Je regrette la remise en cause de sa légitimité par des opposants qui croient pouvoir s’ériger en porte-parole des citoyens. Cette même légitimité qu’ils contestent est pourtant reconnue par les Tarnaises et les Tarnais qui souhaitent faire vivre et développer leur territoire.
Tout le monde peut revendiquer la légitimité d’une cause à défendre mais elle ne saurait s’exprimer hors du cadre démocratique et légal.
Comme je l’ai toujours dit, je suis ouvert au dialogue avec des personnes responsables, prêtes à évoluer sur leurs positions.Le Tarn et ses habitants doivent pouvoir retrouver la sérénité dans un climat apaisé et un contexte local exempt de toute agressivité. J’attends du dialogue renoué et de la poursuite de la mission des experts mandatés par le ministère de l’Ecologie une issue favorable largement partagée, au service de nos territoires et de leurs habitants.
Thierry CARCENAC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.