Conseil agglo : 18 décembre 2017

Conseil agglo du 18 décembre : ce qu’il faut retenir

Le  nombre des conseillers présents a permis d’atteindre le quorum mais le Président Paul Salvador a eu toutes les peines du monde à circonscrire l’hémorragie des élus en fin de réunion. Commencé à 18h, le Conseil,  à l’ordre du jour particulièrement chargé, s’est terminé peu avant 22h. Un premier point de débat est apparu lorsqu’il s’est agi de verser au Trésorier de Gaillac Cadalen  une indemnité de conseil en matière budgétaire et financière. Un maire a jugé que cette rémunération était redondante par rapport au traitement  perçu par le trésorier dans le cadre de ses fonctions, mais le principe du versement a été maintenu par la majorité des conseillers.  L’autre sujet important était constitué par le rapport de gestion 2016 des ordures ménagères, restitué et détaillé par Pascal Néel : 11 véhicules de collecte, dont un au gaz, 60  cuves enterrées, 35 agents, doivent permettre de réduire de 7% par an la collecte de es déchets (le taux réel se situant à -9,3%). Avec 4940 k€ de recettes et 5120 k€ de dépenses, le déficit a été comblé par l’excédent de fonctionnement de 2015. Pascal Néel a ensuite commenté rapidement le rapport de la Chambre régionale des Comptes, assez favorable à la gestion de l’ancienne Communauté de Communes.

La mobilité : un dossier qui reste ouvert  avec le  maître d’œuvre, la FEDERTEEP 

Olivier Damez en charge de la mobilité a présenté ce dossier de la gestion des transports scolaires, en cours de transfert du département à la région. C’est la FEDERTEEP qui est rémunérée à hauteur de 2,2 M€ par l’agglo. Celle-ci ne peut avoir les mains liées et doit pouvoir discuter avec la FEDERTEEP des modalités de la délégation de ce service qui prennent en compte les aspirations du public. La souplesse doit présider à ces échanges.

Une question a été soulevée près le revalorisation  de la prestation du maître d’œuvre pour l’Archéosite de Montans ; peut-on éviter les dérapages en cours d’exécution du contrat ?Parmi les autres points importants de cet ordre du jour « conséquent » , la stratégie de l’agglo concernant  les zones d’activité  et leur segmentation en 4 types ; elle a été présentée par Patrice Gausserand ; certains voient dans la zone de Brens avec ses 100 ha un pendant à développer face aux Portes du Tarn.  Enfin, il a été reconduit les aides versées aux écoles privées : Graulhet Jeanne d’Arc 68,8 k€, Gaillac Théodoric Balac 188,3 k€, Gaillac Calendreta 39,3 k€, Briatexte St Joseph 39,2 k€, Rabastens Puységur 60,4 k€ et Lisle-sur-Tarn Sacré Cœur 39,7 k€, Albi Bon Sauveur: 2,0 k€.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *