Graulhet: 700 retraités comblés ce 11/12

Graulhet : 700 personnes au repas des retraités


Au Forum ce mercredi 11 décembre, se sont retrouvés amis et connaissances à l’occasion de ces retrouvailles annuelles organisées par la mairie de Graulhet.


Jean-Louis Vaissière : pour les travailleurs retraités
Jean-Louis Vaissière, président de l’association des travailleurs retraités a pris la parole pour remercier le maire Claude Fita ; il rappela la tenue de l’assemblée générale le 17 décembre au sein du Foyer Léo Lagrange. Le colis de Noël sera disponible de 9h à 12h et de 14h à 17h. Jean-Louis Vaissière finit en souhaitant les meilleurs vœux aux participants.


Claude Fita : ses derniers vœux le 24 janvier
Très ému de se retrouver là pour la 12e fois, Claude Fita a salué ce grand moment de convivialité et retrouvailles entre sages : « C’est la dernière fois que je vous parle en tant que maire ; l’année prochaine, je serai là. J’ai passé de nombreuses années à donner ; maire de toutes les Graulhétoises et Graulhétois, j’ai fait au mieux avec amour et passion pour Graulhet. J’achève mon parcours et mon mandat au service de l’humain. Tout n’est pas parfait ; il y a la réalité de la vie municipale faite de joies, de déceptions, de satisfaction et de reconnaissance mais avec une envie féroce de tout faire pour Graulhet. Je m’étais donné trois objectifs : la santé financière, l’augmentation du nombre d’habitants et le volet économique. Je voudrais associer aussi à cette réussite les partenaires, les bénévoles, les entreprises. La démographie : Graulhet a augmenté de 814 habitants. Le dynamisme économique, ce sont aussi les quatre filières de Graulhet : le cuir, la chimie verte avec Weishardt, 4e producteur mondial de gélatine, le bâtiment avec KP1, Midi Préfa, les autres entreprises performantes, comme Mecaform, Accor. Ce sont aussi les artistes, comme les Plasticiens volants, c’est l’imprimerie Escourbiac et ses trois cadrats d’or. Graulhet, ce sont aussi le développement durable et les services à la population avec deux crèches récemment inaugurées, les P’tits Dadous et les Moussaillons. Il faut citer la Maison pluri disciplinaire de santé, avec la volonté d’attirer des généralistes et des spécialistes, avec l’aide de l’ARS, l’Autorité régionale de Santé. On signalera le quartier de Crins rénové, ses espaces publics réaménagés. L’aérodrome a désormais sa station de ravitaillement en carburants 24h sur 24. Il faut parler de la Maison des métiers du cuir, sa collection d’outils et de machines grâce aux dons d’une famille de mégissier. Il y a aussi tout le petit patrimoine : les fontaines, les statues comme Rébecca , les deux pigeonniers du Pré de Millet et de la Bousquetarié. La Commune souhaite voir aboutir la candidature au dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée ». Je voudrais mettre à l’honneur toutes les associations qui participent à l’animation de la ville : ACPG, Art Graulhet, Bulles en cases, etc. »
Et l’avenir maintenant, de quels projets sera-t-il fait ?
« Après la poursuite de l’aménagement des Crins 2, celui de l’îlot du Gouch est amorcé. La 2e tranche du Jardin de la Rivière est dans les cartons ; plusieurs friches industrielles seront apurées. Le Foulon, nouvelle appellation de l’Auditorium et de l’Odéon réunis, accueillera ses premiers visiteurs le 24 janvier 2020, qui sera le jour des derniers vœux du maire ». La volonté a été affirmée de ne pas augmenter les impôts et de maintenir les services publics. Avant de remercier le traiteur et de souhaiter une bonne année, succès à tous les participants, le maire a rappelé les valeurs guidant son action : solidarité, transparence, rigueur, respect, valeurs promues avec passion, mais aussi sagesse et humilité : « Vive Graulhet ! Soyez fiers d’être Graulhétois ! ».
Ils ont dit
Florence Belou : « Faire de la politique, c’est une aventure humaine ; on s’engage mais avec un chef de file. Au nom du conseil municipal, merci d’avoir été ce chef de file qui a travaillé pour Graulhet. »
Claire Fita : « A l’égard de mon père et de mon maire, je rappelle le mot de Martin Malvy: ’Je crois en cet homme qui aime et qui veut agir pour Graulhet’. Cette parole est aussi celle de Carole Delga. »
Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *