Graulhet: 85 ans de l’aérodrome

Graulhet : Les 85 ans de l’aérodrome  entre vieilles tiges et jeunes pousses

Un beau rendez-vous ce 30 juin pour les 85 ans de l’aérodrome

Faire voisiner vieilles tiges et jeunes pousses de l’aéronautique, voilà un défi intéressant qu’ont relevé les organisateurs de ce 85e anniversaire de l’aérodrome. Le tout dans un esprit mêlant harmonieusement souvenirs du passé  (exposition des années 30 à nos jours), rencontres conviviales entre pilotes chevronnés,  néophytes et présentation des équipements, des aéronefs.

La présidente Anne-Laure Galloux : des défis à relever

Depuis les Portes ouvertes du 23 septembre dernier, l’avion reprend toute sa place à Graulhet. La présidente Anne-Laure Galloux, assistée du secrétaire Jean-Christophe Bernard cherche à relever les défis de l’aérodrome en conciliant pratique du vol, apprentissage et ouverture vers l’économie locale ; dans ce dernier rôle, elle sait pouvoir compter sur la mairie et la communauté d’agglo qui a la compétence économique. Avec l’installation de nouveaux entrants comme Replic’Air qui travaille à la reconstruction d’avions anciens comme le Dewoitine Avec le projet toujours à soutenir, de l’allongement de la piste d’atterrissage. Pour compléter la flotte actuelle, un nouvel avion doit faire son entrée dans le parc : un DR401, en décembre 2018.

Les anciens côtoient les jeunes titulaires du BIA                  

Durant cette journée estivale, se sont retrouvés des anciens des années 40 comme M. Durand, surnommé Dudule, qui a conduit des Nord-Atlas, des pilotes ayant connu Jean-Luc Jolimaître, ancien président de l’aéroclub. On y retrouve les instructeurs comme Sébastien Valenza et Dorian Goncalvez qui ont soumis aux épreuves du BIA, brevet d’initiation à l’aéronautique, un certain nombre de jeunes dont Jordan, Sébastien ou Lucas. A noter que Dorian participe au tour de France des Jeunes Pilotes.

Robert Puig converti à l’ULM

Robert Puig est un pilote passionné  qui a fait ses débuts sur Fouga Magister et sur Mystère IV. Il a eu envie de prendre un peu de distance avec les avions classiques et de migrer vers l’ULM  pour des raisons à la fois économiques et techniques: atterrissage sur 150 m à la vitesse de 60 km/h, vitesse maxi : 240 km/h, autonomie 500 km. De plus, Robert, insiste sur le côté pratique de l’ULM qui lui permet de rendre visite à ses petits-enfants dans le nord de la France.

Les 3 pilotes de la barrière

Nadine Sirven-Bonleux, ancienne pilote graulhétoise,  a une idée bien ancrée en tête ; ayant retrouvé ses deux comparses des années 60, Georgette Prulière et Michel Baixas; elle souhaite reprendre une photo à l’endroit exact où il y a presque 60 ans,  elle posait avec eux sur la barrière de l’aérodrome.

Le 36e rallye Toulouse-St Louis du Sénégal se prépare du 15 au 28 septembre 2018

Depuis 35 ans, le plus grand rallye du monde (10 000 km) rallie Toulouse à St Louis du Sénégal, dans le sillage du trajet des lignes  de l’Aéropostale ouvertes par Pierre-Georges Latécoère. Gérard de Simone et Jean-Louis Audibert sous la direction du président Jean-Jacques Galy, travaillent d’arrache-pied à cette 36e édition qui se déroulera du 15 au 28 septembre.

Voir site : http://www.rallyetoulousesaintlouis.com/

Réplic’Air annonce son meeting aérien le 13 octobre 2018

Après le remontage du Morane Saulnier type G en 2015, Réplic’Air s’est attaqué à la reconstruction du chasseur Dewoitine D551 dont les éléments seront assemblés au final à Graulhet. Réplic’Air organise son 1er meeting aérien à l’aérodrome de Graulhet-Montdragon le samedi 13  octobre 2018 avec une entrée gratuite. Au programme : accueil public à partir de 10h ; exposition statique des aéronefs ; démonstrations aériennes, restauration, buvette. Voir site : http://replicair.fr/

Pierre-Jean Arnaud  – Voir site aéroclub : https://www.aeroclub-graulhet.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *