Graulhet: images et mots du 11/11

Graulhet 11 nov 2015 decorations (13) Graulhet 11 nov 2015 (2) Graulhet 11 nov 2015 (3) Graulhet 11 nov 2015 (6) Graulhet 11 nov 2015 (7) Graulhet 11 nov 2015 (9) Graulhet 11 nov 2015 (10) Graulhet 11 nov 2015 (11) Graulhet 11 nov 2015 (12) Graulhet 11 nov 2015 (13) Graulhet 11 nov 2015 (14) Graulhet 11 nov 2015 (16) Graulhet 11 nov 2015 (17) Graulhet 11 nov 2015 (18) Graulhet 11 nov 2015 (20) Graulhet 11 nov 2015 decorations (8)

Graulhet-Briatexte : 11 novembre – des images et des mots pour un vivre ensemble citoyen
Beaucoup de monde en cette édition 2015 du rassemblement commémoratif de l’armistice du 11 novembre 1918. Population et habitants graulhétois se sont mobilisés autour des corps constitués, des autorités civiles et militaires, des représentants des associations et du maire Claude Fita.
Gestes symboliques et discours de circonstance
La cérémonie a permis de rendre hommage à nos glorieux aînés ; Robert Couzinié a pris la parole en premier au nom des anciens combattants, rappelant le 70 ème anniversaire de la Charte des Nations Unies dont l’article 1er mentionne un des buts (NDLR) : « maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d’agression ou autre rupture de la paix… ; réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d’ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion ».
Dans son intervention, le maire, Claude Fita, rappelait l’hécatombe qu’a représentée l’année 2015, une des plus meurtrières de toute la guerre, avec ses combats en Artois, en Champagne, en Orient. La croix de guerre est d’ailleurs créée cette année-là. Le maire soulignait aussi la mobilisation des écoles dont des centaines d’enfants venus à Saint-Roch, commémorer l’armistice la veille. Après les dépôts de gerbe au monument aux morts, au caveau des Maquisards et à la stèle des Morts hors de France, le maire invitait les personnes présentes à assister à une remise de décoration et au verre de l’amitié.
Les décorés du jour :
Des distinctions honorifiques ont été remises à certains graulhétois : l’insigne de Porte-drapeau et le diplôme à M. Jean-Marie Ramond, la croix du Combattant, la médaille TRN et la médaille commémorative Algérie à M. Jean Pylyp, la médaille de Chevalier de l’Ordre du Mérite à M. Robert Salas. Pour ce dernier, le mot d’hommage a été prononcé par Sylvain Bonleux qui retraçait la carrière remarquable d’un gendarme ayant gravi un à un les échelons de la hiérarchie pour finir au grade de capitaine. En réponse à cet éloge, Robert Salas, maintenant à la retraite, s’est déclaré prêt à apporter ses forces au service de ses concitoyens.
Le relais citoyen dans le collège : les 7 chantiers
Claude Fita évoquait ensuite l’opération Parcours citoyen, mis en œuvre chez les jeunes scolaires. Régis Bégorre, principal du collège Louis Pasteur, en donnait le détail avec 7 parcours citoyens engagés : développement durable, sécurité, sports, histoire de la ville, histoire des mégisseries, connaissance des institutions, informatique.
Pierre-Jean Arnaud-16 novembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *