Albi: livre « La grâce d’une cathédrale »

Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (1) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (3) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (5) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (6) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (9) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (10) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (12) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (13) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (15) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (19) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (20) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (21) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (22) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (23) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (24) Albi 14 nov 2015 dedicace livre KT ste Cecile (26)

Albi : dédicace du livre sur Sainte-Cécile « la grâce d’une cathédrale »
Ce week-end, malgré la triste actualité, on a célébré la sainte Cécile dans la cité épiscopale. Jour de deuil pour la nation française, mais malgré tout jour de fête pour notre cathédrale. En contrepoint des attentats monstrueux qui ont ensanglanté la capitale, la ville d’Albi et le diocèse d’Albi ont souhaité après avoir reçu les consignes préfectorales, maintenir les manifestations prévues en lien avec l’association Christophe Moucherel, pour la sainte Cécile : dédicace, messe et concerts.
Une minute de silence à l’Hôtel de ville
Réunis à l’Hôtel de ville en ce samedi matin 14 novembre 2015, pour le lancement du livre sur la cathédrale Sainte-Cécile, « Albi, joyau du Languedoc » dans la collection « La grâce d’une cathédrale », Mme Stéphanie Guiraud-Chaumeil, maire d’Albi et Mgr Jean Legrez, archevêque d’Albi, ont exprimé tour à tour leur émotion et témoigné de leur compassion pour les familles des victimes des attentats commis dans la nuit de vendredi par une poignée de terroristes. A cette occasion, Madame le maire et Mgr l’archevêque ont souhaité annuler le point-presse prévu ; en lieu et place, avec toutes les personnes présentes dans la salle des Etats albigeois, les élus, les représentants des médias, les coauteurs de cet ouvrage, ils ont tenu à observer ont observé une minute de silence en mémoire de toutes les victimes et en respect pour les familles éprouvées par ces actes de barbarie.
Albi, joyau du Languedoc : un livre magnifique pour un chef-d’œuvre qui défie le temps
La massive construction de la cathédrale abrite des trésors vers lesquels le million de visiteurs albigeois annuels ne cesse de converger. Pourquoi cet engouement croissant? Il tient au fait que ce monument se dresse au cœur de la cité épiscopale, dominant avec le Palais de la Berbie, les rives du Tarn. Cette disposition dans un site exceptionnel ne suffit pas pour expliquer cet attachement. Il faut pénétrer à l’intérieur pour s’imprégner de l’ambiance si particulière qui règne dans ce lieu sacré. En effet, que ce soit le visiteur, le touriste, le croyant, le paroissien, le membre du clergé, tous sont saisis par la majesté à la fois imposante et bienveillante qui émane de la cathédrale. 4 chefs-d’œuvre attirent plus particulièrement l’attention du visiteur en lui offrant les joies d’une contemplation esthétique ou les éléments d’une nourriture spirituelle selon le cas : la grande fresque du Jugement dernier – le plus grand ensemble peint réalisé en France à la fin du Moyen-Age, comme l’écrit Bruno Tollon, l’un des coauteurs, la statuaire du chœur des chanoines, les fresques de la voûte et des tribunes et l’orgue Moucherel. Toutes ces composantes et bien d’autres détails sont explicités dans l’ouvrage magnifique « Albi, joyau du Languedoc », paru dans la collection « La grâce d’une cathédrale », dirigée par Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, aux éditions La Nuée Bleue.
La dédicace : une mise en scène réussie permettant un tête-à-tête rapide avec les auteurs
Malgré les circonstances dramatiques du moment, la plupart des 37 coauteurs de l’ouvrage avaient répondu présents pour la dédicace qui avait été programmée de 14h à 16h ce samedi après-midi. Pour les amateurs de ce très beau livre d’histoire et d’art qui se pressaient nombreux, le marathon des signatures a alors commencé, côté occidental, dans le déambulatoire près du chœur des chanoines. C’était l’occasion d’un tête-à-tête à la lueur des lampes de chevet posées sur une nappe rouge, avec les auteurs dont le 1er était Mgr Jean Legrez, sous la direction duquel a été rédigé cet ouvrage. Cette pléiade de spécialistes s’est efforcée de répondre aimablement et rapidement aux interrogations des acquéreurs, deux pages suffisant à peine pour accueillir leur dédicace.
Lieu de culture, Sainte-Cécile est aussi un lieu de culte vivant
Ambiance quelque peu irréelle par rapport aux événements parisiens, ce moment particulier de la dédicace témoignait de la force spirituelle qui dépassait le climat morbide généré par les attentats. Lieu éminent d’art et de culture, la cathédrale Sainte-Cécile est aussi un lieu habité, un lieu de culte vivant, qui veut rendre compte du message d’amour, incrusté dans chacune des briques lumineuses de cet édifice. Comme le résumait un des gardiens de la cathédrale au sortir de la dédicace : « La force de la vie dépasse celle de la mort ».
Pierre-Jean Arnaud-16 novembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *