Graulhet: meeting Réplic’Air: le frisson

 

Graulhet : Meeting de Réplic’Air – y a du frisson dans l’air

Réplic’Air a fait frissonner les spectateurs  en ce samedi 13 octobre pour assister au premier meeting aérien organisé par l’association. Beaucoup de toulousains et aussi de nombreux graulhétois sont venus pour ce rendez-vous réussi de l’aéronautique régionale.

Macadam Passion Club a posé son campement militaire 

Graulhet a son ACPG et Fenouillet  son MCP. Macadam Passion Club, association forte de 80 adhérents, a planté ses tentes et ses véhicules militaires tout près de l’aérodrome. «  Nous avons un devoir de mémoire et nous pensons qu’il est utile de transmettre le souvenir de ces périodes d’histoire, que l’on peut visualiser avec du matériel d’époque », précise Eric Coronado,  un des piliers de cette association.

Succès des évolutions aériennes

Plusieurs avions-vedettes avaient la faveur du public, au premier rang desquels bien sûr le Corsair, puis le Morane Saulnier 406, le Bréguet XIV, le Broussard…L’attention  a été décuplée quand il s’est agi d’assister au ballet aérien de la Crazy People Team et au passage des avions précités.

Nils Hansen, un pilote venu de Norvège

Il nous vient de Norvège et son évolution à bord de l’Extra 200 n’est pas passée inaperçue ; ingénieur, pilote multi-aéronefs, Nils qui fait partie de l’équipage de MPV, Midi-Pyrénées Voltige, a ravi par ses loopings et ses chandelles,  les milliers de spectateurs  qui avaient fait le déplacement en ce samedi 13 octobre.

Jérémy Caussade, un succès qui en appelle d’autres

 « Il y a eu beaucoup de retours positifs ; quand le meeting s’est arrêté, les gens étaient contents d’être là, satisfaits aussi.  C’est une énorme organisation ? Oui, il a fallu s’occuper de la piste, de la direction des vols, des parkings, de la sécurité, de la buvette, du poste de carburants. Ce fut une équipe  soudée avec le soutien de tous nos partenaires : Aéroclub, ULM, Aérotec, Vol à voile, Restaurant de l’Aérodrome, mairie. Cette équipe  a su mettre en œuvre de gros savoir-faire, mais la passion de chacun a rendu les choses plus simples. 100 bénévoles ont travaillé pour organiser cette journée résultat d’un an de préparation en un an. La 2e édition aura sans doute lieu en 2020 pour l’assemblage du Dewoitine D 551 ; 2019 verra sans doute une Journée Portes Ouvertes. Il y un terreau à Graulhet ; la mairie est favorable à nos projets. Le public graulhétois a bien répondu

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *