Graulhet: voeux de Claude Fita

Graulhet : Vœux de Claude Fita pour 2017 : distinction collective et récompenses individuelles

Claude Fita a présenté ses voeux aux Graulhétois ce vendredi 20 janvier. Saluant l’attractivité de la la ville avec ses 278 nouveaux habitants en 2016, il a indiqué que la croissance de la population se poursuit, avec «  l’amélioration de la vie des Graulhétois, liée à l’investissement des élus, dont certains sont présents ». Il a ensuite fait le point sur les réalisations et les projets.

Création de la nouvelle communauté d’agglomération de l’Ouest du Tarn : Tarn et Dadou, Vère et Grésigne, Rabastinois, Salvagnacois, avec comme président Paul Salvador. « Cette entité est le fruit du travail des intercommunalités  et des élus des collectivités locales, avec le soutien de Pascal Néel, l’ex-président de Tarn et Dadou. C’est un acte fort ; je crois en ce nouveau territoire avec sa volonté d’innover et d’aller de l’avant. Avec ses compétences transférées, la communauté d’agglomération est la nouvelle instance décisionnaire qui porte les projets de nos villes ».

Bilan 2016 : Le savoir-faire graulhétois a été reconnu en octobre lors de la rencontre régionale des savoir-faire des Entreprises du Patrimoine Vivant avec 4 labels pour l’excellence de la filière cuir sur les 12 labels tarnais octroyés. Graulhet s’est vu aussi attribuer le label Qualiville, décerné par l’AFNOR : 85% des graulhétois sont satisfaits du service rendu. De même, les 3 fleurs ont été confirmées « grâce aux agents ». Sur le plan sportif,  les écoles de rugby et de handball ont été reconnues de même que le CEM, Centre Educatif Multisport. Sur le plan de la culture, il faut noter la participation aux JO de Rio en août 2016 des Plasticiens volants, qui ont aussi attiré  5000 personnes cet été à Graulhet. Pour l’eau, les Graulhétois se connectent au réseau de la Montagne Noire.

Projets 2017 : Pour faciliter la mobilité, sera posée en février la première pierre de la nouvelle gare routière. Un jardin viendra meubler l’emplacement  de l’usine BAPEL. La rénovation de Crins se poursuivra et la réhabilitation de l’îlot du Gouch avec Tarn habitat permettra de construire  12 logements  tout en impulsant la remise en valeur du bâti médiéval. Autre projet : la maison pluridisciplinaire de santé. Côté sécurité, d’autres caméras de vidéo-protection seront déployées. Claude Fita a conclu en déclarant vouloir consacrer « toute son énergie pour le bien de tous, dans cette période d’incertitude, afin de  laisser un monde meilleur à nos enfants et que les rêves de chacun puissent devenir réalité ».

Pascal Néel  a évoqué la politique de l’habitat dont la réussite sur Graulhet est emblématique. A propos de la nouvelle communauté d’agglomération, il est clair que dans la nouvelle région, ce territoire sera davantage identifié au milieu des quelques 300 intercommunalités. « Reste à transformer l’essai. » a-t-il ajouté.

Florence Belou : «   Je compte sur vous »

Poursuivant dans le même ordre d’idées, Florence Belou, conseillère départementale, a souhaité la réussite de l’agglo avec son savoir-faire existant. Elle a souhaité pour 2017 la paix dans le monde en lançant un appel aux Graulhétois : « Je compte sur vous ».

Remise des récompenses pour la collectivité et pour certains de ses habitants

La suite de la cérémonie des vœux a été l’occasion de récompenser des Graulhétois méritants : Karine Renaud, directrice de l’école de Crins et depuis 2013, à la tête de l’Amicale laïque ; Marcel Viguier, figure bien connue dans le milieu rugbystique, qui a entraîné les poussins dont un certain Yannick Jauzion ;  Robert Lacourt, à la baguette de l’orchestre batterie fanfare (OBF) de Graulhet depuis 1996 ; Luc Chérot, médecin en ville et aussi des pompiers de Graulhet depuis 1980.

Qualiville : Graulhet s’est vu attribuer par l’AFNOR le label Qualiville qui récompense la qualité de l’accueil, l’orientation, l’information, et la gestion des réclamations dans les services de la mairie. Graulhet rejoint ainsi le club restreint des attributaires régionaux  avec Colomiers et Montpellier.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *