Laure Giraudeau, céramiste

Laure Giraudeau, portrait d’une céramiste spécialiste du raku

Laure Giraudeau est une artiste céramiste, installée sur la commune de Magrin. A l’occasion des journées européennes des métiers d’art à Montans les 7 et 8 avril derniers, elle a évoqué son parcours et la technique de son art : «  Après avoir suivi la formation des Beaux-Arts à Angoulême, je suis venu à Toulouse et j’ai travaillé en lien avec le musée Saint-Raymond. Après avoir débuté sur la pratique de l’image, j’ai commencé à utiliser la terre, en développant le travail de volume, de modelage et de sculpture. Je réalise des sculptures de style entre l’animal et le minéral. Je travaille tous types de terres avec diverses formes de cuisson (électrique, bois, gaz). En électrique, on a une cuisson homogène ; avec le bois, c’est variable en fonction des terres, avec le gaz également, selon que l’on travaille en réduction ou en oxydation. Parmi les œuvres créées, on a des bols en grès ».

Le raku, technique à effets de brisure ou fêlure

 « Avec les terres à base de grès, la terre montée à haute température, légèrement chamottée, résiste lieux aux chocs thermiques. Pour avoir des effets sur la matière, à l’argile classique, on peut rajouter du métal, de la limaille de fer pour créer des réactions avec la cuisson. Pour le raku, on rajoute de la sciure ou des copeaux de bois qui interagissent également au moment de la cuisson et donnent des textures craquelées». Plus d’infos sur : http://laure-giraudeau.blogspot.com/

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *