M.de Wavrechin: les fils de la licière

Martine de Wavrechin-Tissot, licière créatrice

Martine est spécialisée dans l’art de la tapisserie tissée ; elle a participé le mois dernier aux journées européennes des métiers d’art à Montans et a présenté quelques œuvres par elle réalisées. Deux types de tapisserie coexistent : le grand métier vertical, comme à la manufacture des Gobelins et le métier horizontal comme à la manufacture d’Aubusson. Dans la haute lice, métier vertical, les lices sont les fils que l’on tisse pour ouvrir la chaîne ; la trame est la laine que l’on va que l’on va passer à travers ces lices. La trame peut être en laine, en cuir, en bande vidéo, en k7, en coton, sacs plastiques. Les étapes sont les suivantes ; il faut d’abord réaliser le dessin de la tapisserie en petit format, puis tirer à partir d’un ordinateur le dessin à la taille de la tapisserie finale, calculer la distribution des couleurs sur le dessin à l’échelle, procéder au montage de la chaîne avec des nœuds en tête d’alouette. Quand la chaîne est montée, et les fils de coton tendus, « je tisse dessus en reproduisant le dessin sur les fils de la chaîne ; cette étape est très longue et à mener avec persévérance ; en travaillant de 5h à 6h par jour, il faut un mois pour réaliser 1 mètre carré ».

Plus d’infos : http://www.mw-tapisserie.fr/

Pierre-Jean Arnaud

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *