Le père Mourad enlevé à Homs

coquelicots 13 mai 2015 rte carlus 011

Syrie: enlèvement du P. Jacques Mourad près de Homs

Source: Zenit.org

Le prêtre syrien Jacques Mourad a été enlevé le 21 mai alors qu’il préparait l’accueil de réfugiés dans son monastère, près de Homs.

Rome, 22 mai 2015 (ZENIT.org)
L’Œuvre d’Orient exprime, dans le communiqué ci-dessous, « sa plus vive inquiétude » devant la disparition du Père Jacques Mourad, prêtre de l’Église syriaque catholique du diocèse de Homs et supérieur du Monastère Mar Elian.
« Ce prêtre a été enlevé par trois personnes masquées jeudi 21 mai en début d’après-midi dans son Monastère de Mar Elian à Qaryatayn, alors qu’il travaillait à l’organisation de l’accueil prévisible d’un afflux de réfugiés de Palmyre.
Membre de la communauté Al Khalil, il avait succédé au Père Paolo Dall’Oglio – dont on est sans nouvelles depuis près de deux ans – à la tête du Monastère de Mar Moussa.
Le père Jacques Mourad a toujours agi dans un esprit de service auprès de toute la population, chrétienne et musulmane.
Depuis l’Œuvre d’Orient, le Père Ziad Hilal, jésuite de Homs, raconte les circonstances du drame : « Après la chute de Palmyre, beaucoup de civils se sont dirigés vers Qaryatayn, petite ville à 30 km de Homs, et surtout le monastère de Mar Elian où le Père Jacques Mourad avait commencé à organiser l’accueil des familles déplacées. C’est à ce moment-là que 3 hommes masqués l’ont kidnappé ainsi qu’un chrétien âgé de 37 ans originaire d’Alep, Boutros. Ils ont été emmenés vers un lieu inconnu dans sa propre voiture et nous sommes sans nouvelle, ce qui est très inquiétant pour la communauté chrétienne. »
Travaillant en collaboration avec le Père Jacques Mourad, ils étaient encore en contact quelques heures plus tôt. « Alors que je lui proposais de quitter un moment Qaryatyan avec le rapprochement du DAECH il m’a répondu « comme prêtre et pasteur je ne quitterai jamais le lieu tant qu’il y a des gens, sauf si on ne chasse » nous confie le Père Ziad. »
Le P. Mourad avait avoué ses inquiétudes à des amis, la veille: « Nous vivons en ce moment un temps difficile, beaucoup de tension car les extrémistes de « Daech » approchent de notre ville de Qaryatayn après leur prise de Palmyre où ils ont tué beaucoup de gens en coupant les têtes… C’est terrible ce que nous vivons… Aujourd’hui nous sommes là, demain on ne sait pas… La vie devient compliquée… Priez pour nous S.V.P. »
Le monastère abritait des centaines de réfugiés, dont plus de cent enfants de moins de dix ans. Le P. Jacques et la communauté avaient réussi à pourvoir à leurs besoins notamment grâce à des dons de musulmans de la région.
Le nonce apostolique à Damas, Mgr Mario Zenari confie à Radio Vatican que le P. Mourad est d’une « grande charité », « estimé par chrétiens et musulmans », car il faisait « vivre en paix » la communauté. Il rappelle qu’en tout, six ecclésiastiques ont été enlevés parmi les 20 000 personnes enlevées depuis le début du conflit et l’on est sans nouvelles de personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *