Tarn: effondrement RD 54 Castaunouze

logo CG Tarn 81

Mazamet : effondrement RD 54 Castaunouze
Conséquences de l’effondrement rocheux sur la RD 54, commune de Mazamet

Communiqué Conseil Général n°53 du 19 août 2014

Dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 août, à la suite des intempéries, des rochers se sont détachés de la falaise, obstruant la RD 54 au niveau de Castaunouze, commune de Mazamet. Les mesures d’urgence ont été prises aussitôt et la circulation est interrompue.
Les services du Département ont sécurisé le site et missionné un géologue pour effectuer un premier diagnostic dès le mardi 19 août. Celui-ci devra déterminer s’il subsiste des éléments encore instables susceptibles de tomber et prévoir les mesures de confortement à mettre en place pour sécuriser complètement le lieu.
Travaux de déblaiement pouvant durer un mois
Les travaux de déblaiement pourront intervenir qu’après sécurisation de la zone. Compte tenu de la taille et de la masse des rochers, il sera nécessaire de les fractionner avant l’évacuation à l’aide d’explosifs ou au brise roche. Selon les conclusions et les préconisations du géologue, les travaux de confortement pourront ensuite démarrer avant une remise en circulation de la voie. Devant l’incertitude concernant l’ampleur des travaux à effectuer, il est difficile d’évaluer à ce stade la durée de la coupure de la route qui pourrait au minimum durer un mois.
Itinéraires de déviation
Des itinéraires de déviation pour les poids lourds et les véhicules légers seront mis en place, par Labrespy et la RD 118 pour les VL et par RD 112, RD 9 et 1009 dans le département de l’Aude et la RD 118 dans le Tarn pour les PL. Le Conseil général demande le strict respect des mesures de sécurité concernant l’accès au site. Des éboulements résiduels restant à craindre, la traversée du site par voie piétonne est totalement interdite et dangereuse. Les services techniques du Département, en concertation avec ceux de la Ville de Mazamet, mettent tout en œuvre pour rétablir au plus vite la circulation en respectant préalablement la sécurisation de la zone. L’ampleur de l’éboulement et les masses mobilisées ne permettent pas la moindre prise de risque.
Thierry Carcenac, Président du Département du Tarn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *