Rapport Sivens: réaction Département

logo CG Tarn 81

Réactions du Département du Tarn : rapport d’expertise sur la retenue de Sivens
Communiqué Conseil général 27 octobre 2014
Le rapport d’expertise du projet de retenue de Sivens, réalisé à la demande de la ministre de l’écologie en par fait accord avec le Département du Tarn, vient d’être rendu public. Il met notamment en exergue une estimation surévaluée des besoins en eau établie sur des données anciennes et forfaitaires tout en précisant que celles-ci résultent de documents de planification inadaptés parce que non actualisés de façon régulière. Il remet de fait en question les outils de gestion de l’eau sur l’ensemble du bassin Adour Garonne et effectue des recommandations.
La collectivité départementale en prend acte mais rappelle que ce projet a été réalisé conformément aux schémas prescripteurs élaborés par l’Etat. Elle n’a pas compétence pour définir les règles en matière d’organisation et de gestion de la ressource en eau. Par contre la Loi lui impose de les appliquer.
D’autre part, le rapport considère que les mesures compensatoires liées à la retenue de Sivens pourraient être améliorées. La mission d’expertise réaffirme l’intérêt et la nécessité de réaliser une ressource de substitution sur une vallée particulièrement touchée par une pénurie récurrente et sévère en eau, et par des difficultés certaines à maintenir une activité agricole familiale pérenne. Elle souligne que la création de ce réservoir n’est pas de nature à favoriser le développement d’une agriculture intensive.
Ainsi, cette réalisation n’est pas remise en cause mais des adaptations sont demandées pour en faire un projet de territoire plus équilibré sur le plan environnemental et économique. Le Département du Tarn a plusieurs fois indiqué qu’il était prêt à dialoguer avec tous les partenaires responsables pour apporter des améliorations concrètes et mesurables.
En ce sens, les préconisations du rapport d’expertise portant sur une nouvelle répartition des volumes en eau, une amélioration des mesures de compensations environnementales, des conditions de gestion et de tarification de l’ouvrage clarifiées seront prises en compte par la collectivité. Les dispositions correspondantes seront présentées en Assemblée plénière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.