Graulhet: une section athlé dynamique!

IMG_20160127_174824 IMG_20160127_175224IMG_20160127_175210

Graulhet : fier du dynanisme de la section athlé du SCG

La piste d’athlétisme : une ruche bourdonnant de jeunes pousses

Véronique Garrigue est une dirigeante heureuse et très occupée ; son triple emploi du temps de professeur, mère de famille et d’encadrante sportive ne lui laisse guère de répit. La section d’athlétisme de Graulhet  est ce mercredi 27 janvier  bien représentée sur la piste du stade Noël Pélissou. Beaucoup de jeunes profitent du temps clément de cette fin de journée pour se livrer aux différentes séquences d’exercices proposés par leurs entraîneurs.

Revue d’effectifs

Aux côtés des anciens Gérard Navalès et Michel Viguier (venu du rugby), Ismaël, des jeunes entraineurs ont  trouvé leur place. Le club comporte une centaine de membres : le plus gros bataillon ce sont les plus jeunes ; l’école d’athlétisme accueille une quinzaine de jeunes de 7 à  8 ans. Les benjamins sont une vingtaine, coachés par Ismaël, autant que de filles que de garçons. C’est un club formateur de jeunes ; on arrive  à les conserver jusqu’aux juniors. Il se revitalise aussi du côté des adultes ; c’est ainsi qu’a été créé un groupe de sport adapté de 10 membres qui s’entraînent le mercredi de 14h30 à 15h30 au stade.

Les gazelles de Graulhet

Christelle, Christine, Laurence, Marie, Irina, Linda, Véronique, Jean-Marc  font partie de la nouvelle section adultes, coachée par Marilyn, avec des programmes de footing, d’entretien et de préparation physique. Elle est composée de jeunes mères de famille qui accompagnent leurs enfants à l’entraînement. Elles se cherchent un nom ; pourquoi pas les GG, les Gazelles de Graulhet ?

Participation aux compétitions

Les poussins sont engagés jusqu’au niveau départemental ; les minimes sont parvenus aux interclubs ; 2 athlètes, Tom et Camille, ont participé aux championnats de France en septembre 2015 à Dreux.

Saison de cross et championnats en salle

La saison de cross s’est achevée ce dimanche 24 janvier à Colomiers. « Ils se sont bien comportés, se confrontant à l’élite régionale », explique Véronique Garrigue. Une journée en janvier a été organisée une épreuve de kit-cross sur une distance de 500 m: un lancer avec des vortex, un saut de grenouilles, un relais-déménageur. Quant à la saison en salle, elle continue pour les benjamins. Emma est qualifiée pour les championnats de France le 14 février à Nantes. Les compétitions en salle se déroulent à Fronton et à Saint-Girons pour les minimes et les poussins. Pour les cadets, c’est à Perpignan, Montpellier ou encore Clermont.

Des filles, locomotives du club : Célia Perron, Emma Foulard, Lise Lacourt

Célia Perron, Emma Foulard et Lise Lacourt ont fait partie de l’équipe victorieuse au national des interclubs. Célia Perron, élève ingénieur à Toulouse,  s’entraîne entre Toulouse, Albi et Graulhet. Toutes trois jouent ainnsi le rôle de stimulant pour les autres athlètes de la section athlé.

Des encadrants motivés et bénévoles

Justine, un mastère 2 de STAPS en poche,  s’occupe des minimes, des cadets, des juniors et du sport adapté. Gérard, pilier et mémoire du club, entraîne avec Michel les poussins. Ismaël s’occupe des benjamins. Claudie, maman athlète, passe des qualifications d’entraîneur au CREPS de Toulouse.

Plus de 10 juges pour les compétitions

Guilhem, Justine, Yan, Rémy, Gérard, Linda, Pierre, Sarah ont déjà leur qualification de juges et trois autres athlètes sont en formation.

Un programme sportif riche de rendez-vous en 2016 au stade Pélissou et sur route

Après une bonne saison 2015-2016 satisfaisante sur le plan des résultats, l’année actuelle nous promet également un programme attirant. Le 1er mai, un meeting régional des lancers. Le 14 mai sera la journée départementale des poussins avec 3 épreuves : lancer, saut, course. Autre épreuve emblématique, la ronde des primevères va renaître sous la forme d’un Equiden, course par relais ; la date en est déjà prévue : ce sera le 25 juin 2016.

Des installations et des équipements à rénover et à augmenter

Pas de sautoir à la perche, une piste en cendrée, les équipements actuels limitent au strict minimum les entraînements des athlètes graulhétois. Véronique Garrigue se prend à rêver d’une piste synthétique et également d’une partie couverte pour l’entraînement indoor ; elle aimerait pouvoir disposer de vestiaires attribuées en propre et de  tous équipements plus conformes au niveau de performance atteint par les athlètes de ce club sympathique et pour faire face à l’afflux des nouvelles inscriptions en début de saison. Au-delà des souhaits, Véronique lance aussi un appel à tous les sponsors qui voudraient aider financièrement  le club dans ses projets

Pierre-Jean Arnaud-27 janvier 2016 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *