Albi: 8e nuit Pastel avec Gérone

Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (8) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (9) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (18) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (38) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (44) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (47) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (50) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (53) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (54) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (56) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (63) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (69) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (72) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (87) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (89) Albi 7e nuit Pastel 4 juin 2016 (113)

Albi : 8ème nuit Pastel sous le signe de l’amitié avec Gérone
Le 30ème anniversaire du jumelage avec la ville de Gérone a marqué d’une empreinte catalane la 8ème Nuit Pastel organisée par la Municipalité d’Albi. 35 animations avaient été prévues pour inciter les Albigeois, les Tarnais et même au-delà, les touristes et visiteurs de passage à profiter pleinement de cette carte blanche donnée aux acteurs culturels locaux et ultra-pyrénéens. En raison d’une météo favorable, cette 8ème nuit Pastel a connu une énorme affluence ; les parkings ont été pris d’assaut : Bondidou, Castelviel, boulevard général Sibille, etc., tout était plein à craquer !
Le patrimoine bâti, réanimé par le mapping vidéo et la musique
Expositions, spectacles de danse, mini-concerts, animations et diverses présentations artistiques ont été proposées dans le centre historique mais ont aussi essaimé dans les lieux les plus divers : Moulins Albigeois avec une exposition du Centre d’Art Le Lait, Musée Lapérouse, par cet Hôtel Rochegude, Parvis des Cordeliers. Parmi ces prestations, il en est une qui a retenu notre attention dans la collégiale Saint-Salvi avec «in TEMPOréel:blue session» avec le concours de l’association Moucherel ; à cinq reprises, un spectacle total a redonné vie à ces murs qui pendant la journée et malgré la clarté diurne sont plongés dans une semi-pénombre. « L’œuvre in TEMPOréel a été créée à l’occasion des Journées du patrimoine en 2005 ; l’idée de ce spectacle est de faire se rencontrer les patrimoines et les musiques actuelles ; il s’agit de brasser les publics », explique Luc Casagrande l’un des deux co-créateurs et compositeurs de l’œuvre avec Stefan Manceau. Les spectateurs ont été conquis par cette animation du monument qui sollicité les deux sens de l’ouïe et de la vue. Frédéric Deschamps aux grandes orgues et Cathy Tardieu à la tête de son chœur juvénile du Conservatoire de Musique et de Danse du Tarn ont fait battre les cœurs des auditeurs au rythme des accords instrumentaux et des séquences vocales alors que les murs, le buffet d’orgue frémissaient sous un déferlement multicolore d’images et de figures géométriques.
Le Jeu de la Création au Palais de la Berbie
Entre chaque session de St Salvy, Cathy Tardieu se précipitait au Palais de la Berbie pour y diriger dans la cour du Musée Toulouse-Lautrec, Le groupe de Jeunes du Conservatoire avec l’œuvre de Thierry Machuel « Le Jeu de la Création ».
Des séquences d’embrasement pacifique avec les diables de l’Onyar
La fête nocturne se poursuit avec le défilé des Diables de l’Onyar, ces artistes bondissants qui allient le jeu des percussions et les projections pyrotechniques. Partis du Jardin National, ils ont traversé une partie du Centre-ville pour parvenir place sainte-Cécile où s’est déroulé le final de la mise à feu artistique de la Nuit Pastel. Un cocktail explosif de couleurs flamboyant, fulminant et fumant pour un embrasement bruyant mais pacifique du cœur de la cité épiscopale au sein d’une foule conquise et ravie. Albi, une ville heureuse !
Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *