Albi: Ets gén. 100 000 habitants 2036

Albi : Vers les 100 000 habitants en 2036

Stéphanie Guiraud-Chaumeil : « Albi s’écrit ensemble »,  un modèle à partager

« Ici au grand théâtre des Cordeliers, dans ce lieu emblématique de l’architecture conçu par Dominique Perrault, dans ce formidable lieu de vie et de représentation artistique, je vous convie tous,  ambassadeurs d’Albi et autres invités à écrire ensemble le présent et le futur de notre ville ». C’est à l’occasion de ces 6èmes Etats généraux de l’Albigeois,  que Stéphanie Guiraud-Chaumeil, maire d’Albi,  a proposé aux habitants de poursuivre  cette dynamique de promotion territoriale, basée sur la diversité des acteurs  issus des mondes les plus divers de l’entreprise, de l’enseignement supérieur et de la recherche, pour en faire un modèle à partager par d’autres collectivités.

S’ouvrir à l’international et transmettre la démarche aux futures générations

Albi  s’inscrit au 4ème rang des villes moyennes où il fait bon vivre en 2016. Après avoir vu rénover le musée Toulouse Lautrec en 2012, construire le Grand théâtre en 2014, se renforcer le parc Technopolitan-Albi Innoprod avec l’installation du siège d’Enedis, obtenir l’inscription UNESCO de la Mappa mundi en 2015, la ville a poursuivi son ouverture à l’international développant des jumelages avec Abomey au Sénégal, Gérone et Li Jiang (seule ville à détenir 3 inscriptions UNESCO). Stéphanie Giraud-Chaumeil a appelé les Albigeois à transmettre ce trésor patrimonial aux jeunes générations.

Michel Franque : Albi promeut l’événementiel et souhaite  capitaliser sur le tourisme d’affaires

Mieux accueillir les visiteurs en mobilisant acteurs et volontaires, tel est le défi de Michel Franque qui a fait l’historique des événements et congrès depuis 2013 : c’est ainsi que 490 événements ont été recensés, depuis la fameuse étape du Centenaire du tour de France en 2013 jusqu’au dernier congrès Hortis …12 ambassadeurs travaillent ainsi au sein du bureau Albi Congrès à promouvoir le tourisme d’affaires. « Il n’est de richesse que d’hommes, a conclu Michel Franque  en citant Jean Bodin ; cette richesse n’a pas de prix, elle a un nom : les Albigeois ».

Trois témoins au service de la promotion territoriale

Marie-Christine Jung, délégué général de l’Observatoire national de l’Innovation publique, a présenté Territoria, association indépendante des politiques et  qui ne reçoit aucune subvention publique. Faire connaître ce qui marche en matière de maîtrise de l’énergie, réduction des coûts, mobilité, environnemental,…même en en la plus petite commune, voilà quel est le but de cette structure qui sélectionne les projets en fonction de trois critères : la qualité innovante de la réalisation,  la capacité à être reproduite et enfin la bonne utilisation des deniers publics. « Votre dossier  a fait l’unanimité », a confirmé Marie-Christine Jung à l’adresse de Stéphanie-Guiraud-Chaumeil, relevant l’esprit d’implication des acteurs dans ce projet d’action publique collective.

Jean-Luc Barbier a évoqué le récent classement UNESCO le 4 juillet 2015 de la Champagne. Président du Conseil Scientifique Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne-Patrimoine Mondial, Jean-Luc Barbier a dévoilé la complexité du dossier champenois qui recouvre à la fois une entité géographique (Epernay, Reims et un coteau historique), une zone d’engagement et enfin tout ce qui relève de la dimension immatérielle du champagne : appellation AOC et l’organisation économique et sociale autour du champagne. Il a invité les Albigeois à un séjour des réconciliations les 30 juin, 1er et 2 juillet prochains.

Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre et président de la Mission Nice-Promenade des Anglais, a présenté la candidature de la ville de Nice, récemment rattachée à la France (1860). Ayant développé un tourisme climatique depuis 1760, Nice veut faire partager son patrimoine hôtelier et bâti, sa vue sur la mer, dans un panthéon artistique où se retrouvent aussi bien  Patrick Modiano, Jean-Marie Le Clézio, Henri Matisse ou Max Beckman.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *