Albi: Ordination Jean-B. Crépin

Albi :  Jean-Baptiste Crépin reçoit l’onction presbytérale de Mgr Legrez

Dans une cathédrale comble, le sourire de Jean-Baptiste Crépin a illuminé cette célébration d’ordination. La joie qui était de mise lors de la précédente ordination diaconale de Vincent Doat a encore marqué de son empreinte la messe de l’ordination presbytérale de Jean-Baptiste Crépin, en présence de nombre de représentants du clergé diocésain. Un collège presbytéral à l’image de l’Eglise universelle, avec ses représentants natifs du diocèse et aussi d’ailleurs, d’Amérique, d’Afrique et d’Asie comme une préfiguration de cette assemblée céleste où tous seront admis dans la contemplation et la Béatitude éternelle. Cette universalité a été aussi manifestée dans l’accompagnement musical que ce soit au grand orgue, par le chœur diocésain, le chœur St Joseph de Saint-Sulpice, la chorale du Sénevé de Castres, les différents musiciens et la communauté malgache.

Pour Jean-Baptiste, l’appel du Seigneur a retenti dans le Tarn

Jean-Baptiste Crépin par ses origines familiales du nord et du midi, a un fort ancrage tarnais notamment par son parcours scolaire à Castres. C’est au cours de cette période lycéenne à La Borde Basse qu’il a, comme il l’explique dans sa vidéo sur You tube, reçu cet appel décisif à se donner aux autres lors d’un séjour dans la communauté œcuménique de Taizé. Sa formation au Séminaire a succédé à un parcours universitaire en communication. Une expérience outre-mer à Madagascar a conforté son engagement auprès de ce diocèse lointain jumelé avec celui d’Albi. Une insertion paroissiale à Rabastens et la Madeleine a complété sa formation sur le terrain.

Le commandement de l’amour, source de joie pour les amis de Jésus

C’est Vincent Doat, nouvellement ordonné diacre dans l’église Notre-Dame du Bourg de Rabastens qui a proclamé ce dimanche 27 juin, le texte de l’Evangile de saint Jean avec ses deux phrases-clés : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis… Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». Ces deux phrases ont été reprises par Mgr Jean Legrez dans son homélie qui a insisté sur l’effusion de l’Esprit sur le nouvel ordonné, faisant de lui un Apôtre de la Bonne Nouvelle et de la croissance du peuple de Dieu : « La joie et le tourment du prêtre consistent à ce que la vie nouvelle, la vie de Dieu puisse éclore dans la cœur d’un frère humain ».

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.