Albi: Réception maire Abomey ce 22/11

Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 019 Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 018 Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 035 Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 008 Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 007 Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 003

Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 025 Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 023

Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 011 Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 005 Vielmur 21 nov 2014 et Albi 22 nov 2014 004

Albi : Réception Maire Abomey comme ambassadeur d’honneur de la ville d’Albi
En ce samedi 22 novembre 2014 à la mairie d’Albi, avait lieu la réception de monsieur Fortunet-Alain Nouatin, maire d’Abomey, comme amabassadeur d’honneur de la ville d’Albi. II était accompagné de monsieur Gabin Djimassé, président de l’Office de Tourisme d’Abomey, monsieur Charles Soumalaï, conseiller municipal et de monsieur Eli, directeur administratif et financier de la mairie d’Abomey.
Stéphanie Guiraud-Chaumeil : « Albi trouve sa place sur la carte du monde »
« C’est un réel plaisir d’accueillir ici à la salle des Etats Albigeois cette démarche des ambassadeurs et cette opération de promotion territoriale. Albi marque sa place sur la carte du monde. Après la réactivation du jumelage avec Gérone, c’est aussi le partenariat avec la Chine dont les représentants arrivent demain soir. Il y aussi, comment ne pas le rappeler, cet accueil il y a un mois de Akiya Takahashi, directeur du Mitsubishi Ichigokan Museum, Tokyo, 612 ème ambassadeur d’Albi, cité épiscopale. Ainsi avec toutes ces personnes, des relations humaines sont tissées ». S’adressant aux ambassadeurs, Stéphanie Guiraud-Chaumeil, se disait « touchée par la présence des ambassadeurs d’Albi à cette intronisation ; chaque ambassadeur compte ! »
M Fortunet-Alain Nouatet arrive de l’aéroport pour la photo
M Gabin Djimassé, président de l’Office du tourisme d’Abomey prenait la parole en se disant « très ému et fier de la coopération entre nos deux villes, deux villes spirituelles très proches : « Il y a beaucoup de similitude entre Albi et Abomey : ainsi la couleur rouge de la terre. Mais il y a aussi des différences : Prenez les feuilles d’un arbre, elles se ressemblent mais aucune n’est identique. Il en va de même des hommes. Ici, vous avez Ste Cécile ; nous avons le vaudou. Nos villes sont unies par le même ciment. 10 ans de jumelage seront fêtés bientôt ; aller à Paris, c’est bien, mais descendre à Albi, c’est mieux. » Sur ces entrefaites, arrivait de l’aéroport de Blagnac, le maire d’Abomey, Fortunet-Alain Nouatin, accompagné de M. Eli, directeur administratif et financier de la ville. Le temps pour tout ce beau monde de poser pour la photo-souvenir réunissant albigeois et abomeyens, sous les lustres de la grande salle des Etats albigeois.
Pierre-Jean Arnaud-24 novembre 2014

Zoom sur la mission d’octobre dernier de Mme Gerbal-Medalle, mairie d’Albi, Conseillère municipale déléguée à la coopération décentralisée et à l’occitanie
Le 3e plan triennal de coopération comporte trois aspects : éclairage public, approvisionnement en eau et rénovation du patrimoine. Nous avons eu une mission en octobre 2014 pendant la semaine des vacances de Toussaint.
1-L’approvisionnement en eau : il est assez problématique; à Abomey, il faut aller en chercher aux bornes fontaines, ce qui est assez difficile surtout à la saison sèche : décembre-janvier-février. Il faut savoir qu’un jerrican de 25 litres d’eau se négocie à 2,50 € ; c’est tout un budget pour ces familles. Les pompes des points d’eau fonctionnent avec un moteur à énergie thermique et le Benin est dépourvu de ressources en pétrole; il est donc étudié un projet d’alimentation du point d’eau avec énergie solaire.
2- L’éclairage public est quelque chose qui est différent de chez nous ; il sert à la sécurisation des voies de circulation ; comme la nuit tombe très vite, l’éclairage public supplée à l’éclairage domestique ; très peu de gens ont l’électricité chez eux ; donc, les enfants utilisent les lampadaires pour lire et les femmes effectuent diverses tâches ménagères. il y a tout un projet pour éclairer la place GOHO à Abomey.
3- Le 3ème volet de la coopération concerne la préservation et la rénovation du patrimoine : il existe à Abomey, un palais royal classé chef d’œuvre en péril ; il est un atout patrimonial important pour les visiteurs venant d’Afrique du Sud ou des Caraïbes. Beaucoup d’Américains ou Caribéens, fils d’anciens esclaves, viennent aussi dans ce pays pour retrouver leurs racines. Ce pays est pour eux, un pays de la mémoire, où ils peuvent retrouver leurs ancêtres. Deux associations albigeoises travaillent avec la ville d’Abomey en matière de santé et en matière scolaire. Un couvent a été réoccupé abritant 12 femmes qui ont lancé une économie circulaire, avec des productions artisanales locales, revendues en ville. Les dix ans de coopération avec Abomey seront fêtés au printemps 2015.
Quel est le budget de la coopération ?
Le budget de 440 k€ a 3 sources de financement ; la première, c’est l’Etat; la 2ème est la ville d’Albi à hauteur de 200 k€ et la 3ème est la valorisation par la ville d’Abomey de toute la partie ingénierie : mise à disposition des ressources documentaires techniques, d’urbanisme et de la main-d’œuvre qui s’y attache. Au-delà de l’aspect quantitatif, il s’agit aussi de développer l’esprit de coopération entre pays du Nord et pays du Sud ; dans les 20 ans qui arrivent, cette pression va s’accentuer ; autant préparer l’avenir en effectuant de la gestion solidaire.

Propos recueillis par Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.