Graulhet honore le colonel Naudy

 

Graulhet : Hommage au colonel Naudy pour la Libération d’Albi

Une plaque  en hommage au colonel Naudy au 46 de la rue qui porte son nom

Un grand nombre de personnes, personnalités et particuliers, sont venues au 46 de la rue Naudy, entourer la famille du colonel Naudy ce samedi 18 août 2018. Les deux fils étaient présents, Michel l’aîné et Jean-Louis, accompagnés de leurs épouses respectives, Suzanne et Francette, ainsi que les petits-enfants. Parmi les personnalités, on pouvait  voir Philippe Gonzalez représentant le maire de Graulhet, Christophe Ramond, président du Conseil départemental, la députée Christine Verdier-Jouclas, le sénateur Philippe Bonnecarrère, la conseillère régionale Claude Fita, le conseiller départemental et maire de Puybegon, Max Guipaud, Anne-Marie Parra pour l’association des sous-officiers de l’Armée de l’Air, les représentants des résistants et des anciens combattants avec leurs porte-drapeau.  Une plaque à la mémoire du colonel a ensuite été dévoilée, pendant que les maquisards et partisans de l’ACPG se mobilisaient pour faire une haie d’honneur, apportant une mise en scène historique à cette manifestation.

Les 7 maquisards de Lulu

La seconde partie de cette commémoration voyait les Graulhétois et personnalités se retrouver au cimetière St Roch au caveau des maquisards pour un hommage particulièrement solennel en mémoire des 7 combattants graulhétois du maquis Lulu tombés lors des opérations de la Libération d’Albi. Rappelons l’identité de ces héros de l’ombre : Raymond Auque, Pascal Pinol, Lucien Bronne, Laurent Fabre, André Bruant, Georges Escande, Robert Berbi.

A la mairie, Jean-Louis Naudy évoque la mémoire de son père

La fin de cette matinée de commémoration se déroulait à la mairie où un hommage particulièrement émouvant a été rendu à la personne du colonel Naudy. C’est son second fils, Jean-Louis, qui relata par le menu le dévouement de ce pilote français, disparu prématurément le 18 avril 1946, alors qu’il accomplissait un vol en service commandé sur Thunderbolt P47. La promotion 1968 de l’Ecole de l’air porte son nom. Les officiels célébrèrent ensuite le courage de ce personnage hors du commun dont les jeunes générations peuvent encore s’inspirer.

Pierre-jean Arnaud

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *