Albi: S.Guiraud Chaumeil se relance

 Avec vous pour Albi- la relance de Stéphanie Guiraud-Chaumeil

Stéphanie Guiraud-Chaumeil a réuni la presse ce 10 juin pour la 2éme fois en vue du 2e tour des élections municipales du 28 juin prochain. Elle a décliné les livré un message correspondant aux 4 thématiques de son programme : ville verte, ville accueillante, ville bienveillante, ville active.

Albi, une ville verte

« Albi veut accentuer son caractère de ville verte avec notamment tous ses espaces naturels, ses deux jardins publics remarquables de Rochegude et du palais de la Berbie, tous ses ilots de fraîcheur, les voies sur berges du Tarn, la coulée verte venant de la Mouline, la base de Pratgraussals auxquels il faut ajouter les mesures spéciales pour le bien-être animal et les récents travaux du bois de Jarlard, inclus dans l’atlas de la biodiversité. Tous ces espaces permettent de renouer avec la nature après ce confinement où cette respiration avait disparu. La ville verte, c’est aussi le soutien à l’offre agricole locale, aux circuits courts, ainsi qu’au maraîchage avec les marchés de plein vent, pour un retour au manger bien, au manger bon local, comme en témoigne le succès de la page Facebook, le succès des marchés de producteurs ; le projet de cuisine centrale avance avec la partie légumerie qui est associée ; il y a eu aussi le portage de 100 repas à domicile de nos aînés. Le Plan alimentaire territorial est en cours de labellisation. Albi, c’est aussi de nouveaux lieux de vie : l’écoquartier de Pélissier, les jardins partagés de Cantepau, le quartier de Lapanouse, le cœur de ville, avec un programme d’habitats diversifiés et économes. C’est aussi le dispositif agglo Prêt 1ère clé pour des habitats économes ».

Une ville active

« Le programme Ville active permettra de donner un coup de pouce aux  hôteliers  et restaurateurs, durement touchés par le COVID, sans oublier les autres acteurs de l’économie. Le domaine de la mobilité-transports permet de faire le lien ente ville verte et ville active avec la création du centre des nouvelles mobilités, sur le site du circuit, des navettes propres et cadencées, parc de covoiturage, système d’autopartage. Le vélo aura sa place grâce à la création de la maison du vélo ; bon pour la santé et la planète, le vélo est une des alternatives au tout automobile. La ville sera aussi aux côtés de nos artisans, symboles du commerce local, avec l’aide de l’agglo. Une aide est prévue pour le secteur aéronautique qui a peu d’emplois mais qui est stratégique. Les commerces seront favorisés par a la mesure du stationnement gratuit du samedi et le disque bleu ; les pôles de proximité des quartiers ont permis de souligner l’importance des produits de qualité pendant le confinement. Pour les jeunes dont certains sont frappés par le décrochage scolaire, la formation sera à amplifier ainsi que les animations jeunesse. Le développement des énergies renouvelables est réalisé par la SEM EVEER’HY’PÔLE, basée sur le circuit d’Albi, avec la mise en œuvre d’un plan hydrogène. Ce programme sera concrétisé par la construction d’une station hydrogène de 1200 Kwh, une des plus grandes d’Europe. On passera ainsi de l’autobus à l’autocar avec Safra ;  ce sera un objectif de 140 autocars à gérer par Albi AOM, Autorité organisatrice de mobilités. Un autre projet concerne la motorisation des camions frigos en lien avec la société Bosch ; c’est une opération de 6 m€ financée à 80 % par subventions, qui sera portée  par une société de projet. En conclusion, il s’agit de retrouver le sens de notre vie sans opposer écologie et économie, en conciliant ville verte et ville active, pour être bien tous ensemble ».

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *