Briatexte : Michel Lucien défend les pigeonniers

VTT pigeonniers  9 juin 2013 028VTT pigeonniers  9 juin 2013 038

VTT pigeonniers  9 juin 2013 025VTT pigeonniers  9 juin 2013 018

Briatexte : Pigeonniers en fête – Michel Lucien milite pour le petit patrimoine en Midi-Pyrénées
Animations et exposants
« Tout a commencé ce vendredi avec des visites de scolaires à la salle des fêtes de Briatexte », explique Alain Gladé qui a présidé avec Michel Lucien et Robert Pinel aux 3 jours d’exposition de « Pigeonniers en fêtes » ce dernier week-end des 7,8 et 9 juin. Michel Lucien est un ardent défenseur de ce petit patrimoine qu’on appelle parfois secondaire: pigeonniers, lavoirs, fontaines, croix de rogations qui parsèment les campagnes françaises, midi-pyrénéennes et aussi tarnaises. Etabli à Lombers depuis plus d’un an, il y a ouvert le Chai aux pigeonniers où il collectionne à l’attention des amateurs tout ce qui touche à la thématique des pigeonniers ; il y a même conservé des boulins du pigeonnier du Travet, le plus ancien du département du Tarn car il date de 1614. A Briatexte, une dizaine d’exposants a répondu présent parmi lesquels des fidèles comme les peintres Edith Bloqué, Claude Van Hille, ainsi que d’autres exposants comme les maquettistes Thierry Gorse, Guy Cazottes, ou les peintres sur assiette ou vitrail comme Anne-Marie Molinié et Françoise Andouard.
Jacques Taurines, un éleveur de pigeons exotiques
Jacques Taurines, de Busque, est un éleveur de pigeons d’Occident et d’Orient depuis 55 années ; il a commencé les expositions en 1975. De sa passion aviaire, il pourrait parler durant des heures. Ses pigeons, il les fait venir d’un peu partout, de France, d’Europe et même d’Orient. Parmi ces derniers « des messagers de Bassorah » en Irak ; ils ont été ramenés dans la cabine d’un Mirage par un officier servant dans les Casques bleus à Beyrouth. Inutile de dire que cet épisode n’a été relaté par son auteur qu’au moment de son départ à la retraite.
Elisabeth Poinsignon, une femme sculpteur autodidacte, passionnée par la terre cuite
Elisabeth Poinsignon collectionne les prix, médailles et accessits depuis le début des années 1990, aussi bien en Lauragais que dans les autres départements de Midi-Pyrénées. Elle livre le secret de son art : « Je suis autodidacte ; je me suis prise de passion pour la terre et l’argile. J’essaie de concrétiser par la sculpture des sentiments, représentés par des mouvements, comme ma série sur les nus féminins. J’ai aussi travaillé dans la statuaire religieuse avec une sainte Germaine et une restauration de la Vierge de Sainte Foy d’Aigrefeuille qui avait été vandalisée. Mon attrait pour les pigeonniers date de 3 à 4 ans quand des amis m’ont commandé un pigeonnier en miniature. La brique foraine est aussi une matière qui me séduit ».
Robert Pinel, le photographe aux 8000 clichés
Dans les yeux de Robert Pinel brille la flamme de la curiosité. Ce photographe infatigable et boulimique a sillonné coteaux, plaines et collines pour ramener plus de 8000 clichés de cette chasse aux pigeonniers. « Je fais très attention à la lumière lors de la prise de vues ; elle doit permettre un rendu du moindre détail : lanternon, randière, corniche ; c’est pourquoi, la lumière dure du milieu de journée est à utiliser avec précaution. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.