Castres: Laurent Wauquiez en campagne

Castres : Laurent Wauquiez en campagne pour François Fillon à la salle Gérard Philippe

C‘est dans une salle Gérard Philippe où s’étaient réunies cinq cent personnes que Laurent Wauquiez, avait tenu à rencontrer les Tarnais à l’occasion de la campagne de François Fillon pour les élections présidentielles. On notait la présence de nombreux candidats ou élus dont Anne-Michèle Bianchi, investie pour la 1ere circonscription, Stéphanie Guiraud-Chaumeil, maire d’Albi et une de ses adjointes, Laurence Pujol. C’est Jacques Limouzy, ancien ministre et directeur de la semaine de Castres qui a le premier accueilli Laurent Wauquiez, le nouveau président de la Région Auvergne-Rhône Alpes, en fustigeant les jobards, les politicards et les demi-solde, en pointant les mouvements politiques crépusculaires comme le Modem. Il trouve irréaliste la révision constitutionnelle proposée par JL Mélenchon et ne voit pas pour Emmanuel Macron une majorité se dessiner pour les législatives. Bernard Carayon qualifie le quinquennat de François Hollande de véritable désastre pour un président qui devait être normal et qui a dissimulé l’ampleur de la crise que traverse la France. Il appelle de ses vœux un printemps de la France où l’héritage historique sera assumé en bloc de Clovis à Jean Moulin, en restaurant le bonheur d’être français avec ses  composantes de travail et d’honneur.

Un quinquennat bâti sur le travail, un système social préservé et le sens du respect, de l’autorité

 Dans le cadre du soutien à François Fillon, la valeur travail doit pour Laurent Wauquiez être restaurée ;  il prône une baisse des charges  et aussi la défiscalisation des heures supplémentaires. Pour ce qui est du système social, le RSA doit être assorti d’une contrepartie, un minimum de 5 heures d’intérêt général. La couverture médicale gratuite ne pourra plus être attribuée aux étrangers en situation irrégulière. Les étrangers doivent venir en France pour y travailler. Enfin pour Laurent Wauquiez, il est temps de retrouver le sens du respect et de l’autorité. Il lui paraît inadmissible que des gens du voyage bloquent une autoroute, des malfrats saccagent la gare de Moirans, des voyous attaquent des policiers en faction. Il dénonce l’opposition de ZADistes qui comme à Sivens, font obstacle aux projets votés par les élus. Bref pour Laurent Wauquiez, il s’agit de « remettre la France à l’endroit ».

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *