Castres: relevage orgue St-Benoît

Castres : l’orgue de Saint-Benoît en cours de rénovation

Le relevage va durer 6 mois

Castres a vu début juillet l’ordination au diaconat permanent de Damien Quintard en la cathédrale Saint-Benoît ; pendant la célébration, l’orgue a retenti, servi par les mains expertes d’Yves Gourinat. Mais cet orgue donne des signes de fatigue et a besoin d’un programme de rénovation. Cette opération appelée relevage  va être conduite par le facteur d’orgue Franz Lefevre, au chevet de l’orgue depuis 25 ans. Franz Lefevre précise les travaux qui vont être entrepris pendant le second semestre 2017 : « Il s’agit de procéder à un nettoyage général, de remplacer tous les éléments défaillants, essentiellement les soufflets  en cuir. Les tuyaux  à anche et autres seront aussi examinés. Les sommiers seront aussi révisés. Pour ce qui est du buffet, l’atelier technique de la mairie va se charger de le rénover. »

Un orgue liturgique et aussi culturel

Yves Gourinat, organiste de Saint-Benoît, mais aussi professeur à l’école Supaéro de Toulouse,  explique sa passion pour l’orgue ; il se bat pour que cet orgue symphonique retrouve sa voix initiale. Son histoire est peu banale ; l’orgue actuel provient d’un théâtre de Bordeaux ; il est venu remplacer le précédent orgue détruit par l’effondrement du mur d’enceinte après l’explosion de  la Poudrerie en 1918. Cet orgue Puget de 1922 est doté de 3 claviers avec 56 notes, l’un pour le récit, l’autre pour le positif et le dernier pour le grand orgue ; le pédalier  quant à lui comporte 30 notes et 6 jeux. Ce qui donne au total 34 jeux et 2000 tuyaux avec des transmissions pneumatiques.

Pourquoi pas une bénédiction de l’orgue ?

Ce relevage intervient dans le cadre du tricentenaire de la cathédrale st Benoît qui aura lieu en 2018.  La célébration solennelle du tricentenaire est prévue le 15 juillet 2018. L’orgue devrait être opérationnel dès la fin de 2017. « Pourquoi ne pas envisager après cette rénovation une bénédiction de l’orgue ? », suggère Yves Gourinat.  Ce serait une occasion d’entendre cette magnifique prère : « Éveille-toi, orgue, instrument sacré : entonne la louange de Dieu, notre Créateur et notre Père ».

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *