Gaillac: conf.les ruisseaux 02 mars

conf_ADM_andre_lengard_zoom_gaillac

source: photo ruisseau  – mairie de Gaillac

CONFERENCE AMIS DES MUSEES: Les ruisseaux connus et méconnus de Gaillac-

Par André Lengard

source: service du patrimoine mairie de Gaillac

Mercredi 2 mars 2016, Auditorium dom Vayssette, 20h30

Mercredi 2 mars 2016 à 20h30 à l’auditorium Dom Vayssette à Gaillac, André Lengard, historien, spécialiste des hameaux de Gaillac, présentera les ruisseaux connus et méconnus de Gaillac.
La commune de Gaillac possède un réseau hydrographique dense. La plupart des ruisseaux nés dans les hauteurs boisées empruntent les vallées entaillant le revers du plateau qui s’étend vers Salvagnac. Cependant deux ruisseaux naissent aux abords de la ville : celui de Piquerouge et le Merdialou composé de deux branches.
Ils changent souvent d’identité en arrivant dans la plaine ou à l’entrée de la ville. Ainsi le Ruffet devient le Jansaut après avoir traversé le chemin Toulze et le Cruchou ou encore les Thérondels avant de se jeter dans le Tarn ; le ruisseau de Mérigot devient le Théron quand il franchit la D 988. A sa source, le ruisseau de Molles prend l’appellation du vallon au fond duquel s’écoulent ses eaux, ruisseau de Rayssac, et le Nego-Ratos est d’abord l’Espinasse en raison des espaces buissonneux qui dissimulaient sa source principale.
L’extension de la ville a entraîné l’enfouissement du lit de ceux qui coulaient dans les ravins des faubourgs. Des activités artisanales aujourd’hui disparues s’installèrent sur leur cours ou aux abords de leurs berges : moulins, tuileries, briqueteries.
Au long des siècles, tous nécessitèrent des aménagements : curage de leur lit, renforcement ou élargissement des berges, et plus tard alignement de ces berges ce qui accéléra la vitesse de leur débit et engendra des inondations. De nos jours, leur entretien évite des débordements dans les quartiers périphériques de la ville.
Tous également souffrirent de pollution, mais les causes furent parfois inattendues : déchets organiques, déchets des caves, des moulins…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *