Gaillac: taille des rosiers à Touny-Lérys

Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (36) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (34) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (31) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (30) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (27) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (22) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (18) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (13) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (11) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (10) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (9) Touny les Roses 12 mars 2016 taille rosiers (2)

Gaillac : atelier de taille des rosiers à Touny-les-Roses
Les Amis du jardin avaient organisé le samedi 12 mars après-midi une 2ème séance pédagogique de taille des rosiers dans le domaine de Touny-les-Roses, où ils ont été accueillis par Sophie, maîtresse des lieux. Ce domaine, où a résidé le poète Touny-Lérys, abrite actuellement « environ 300 rosiers » précise sa propriétaire.
Une météo plus favorable que celle du samedi 5 mars
Bernard Huet, Roland Pigot ainsi que Christophe Assalit ont accompagné par une météo ensoleillée, deux groupes d’une dizaine de personnes, toutes amatrices de jardins et plus particulièrement de taille de rosiers. Le premier atelier a concerné les rosiers remontants, le deuxième les rosiers grimpants. La végétation déjà bien avancée sur certains rosiers en raison notamment d’un hiver plus clément, n’a pas empêché nos jardiniers en herbe d’écouter et de mettre en pratique les conseils avisés prodigués par le gaillacois Bernard Huet et le graulhétois, Christophe Assalit. Ce dernier, en charge des espaces verts de la ville de Graulhet, a vu inaugurer le fameux Jardin de la Rivière au printemps 2015, un jardin en bordure du Dadou, conçu par l’architecte Arnaud Maurières.
Les rosiers : une floraison optimale… si l’anthracnose ne survient pas
La taille s’effectue normalement début mars après les grands froids. Elle permet en raccourcissant les plantes, de favoriser la poussée des bois et des fleurs. La taille s’effectue au-dessus des yeux. Les rameaux formés en-dessous des yeux vont donner naissance aux feuilles et aux fleurs qui vont s’y développer. On conseille d’effectuer une première coupe dite de propreté à l’automne et d’enlever tous les cynorhodons ou « gratte-cul » de façon à ne pas épuiser la plante. De manière générale, on élimine les rameaux partant vers l’intérieur de façon à ne laisser que 3 à 6 branches montant en gobelet. On taille les rameaux restants à 3 ou 4 yeux, sauf sur les rosiers plus vigoureux que l’on peut tailler à 5 ou 6 yeux. On privilégiera la taille des yeux disposés à l’extérieur pour favoriser l’évasement de la plante. Les fleurs arriveront à pleine efflorescence sauf si la maladie ne s’en empare, comme par exemple l’anthracnose avec ses tâches brunes ou noires sur les feuilles. Dans ce cas, il faut réagir en traitant avec un produit spécifique, avec un purin d’ortie ou en prévention avec de la bouillie bordelaise.
Pierre-Jean Arnaud 14-mars 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *