Graulhet: ch. atterrissage précision

Graulhet : Championnats atterrissage de précision

Les championnats de France d’atterrissage de précision se sont déroulés sur 3 jours sur l’aérodrome de Graulhet du vendredi 1er au dimanche 3 juillet : samedi matin, épreuve d’atterrissage de précision ; samedi après-midi, 1ere épreuve de navigation et dimanche matin, 2e épreuve de navigation. La remise des prix devait avoir lieu à 16h en présence de Blaise Aznar, maire de Graulhet. 26 compétiteurs et compétitrices répartis en deux classes Honneur et Elite se sont affrontés pour ces trois épreuves.

Championnats du monde à Albi du 21 au 28 août

 Depuis 1 an, les organisateurs  travaillent d’arrache-pied pour mettre au point ces championnats qui mobilise une quinzaine de bénévoles autour de Dorian, Jean-Marc, Jean  dit «  de Lautrec » (voir photo), etc.. Tous disent travailler dans la bonne humeur et les pilotes sont très satisfaits de l’accueil graulhétois. Du 15 au 19 mai, l’équipe de France de Pilotage de Précision avait effectué un stage de reconnaissance et de perfectionnement  à Graulhet ; les pilotes stagiaires étaient encadrés par leur entraîneur Patrick Bats et de leur team manager Patrick Charton. Rappelons que les championnats du Monde se dérouleront à Albi du 21 au 28 août prochains.

Les trois épreuves

« Pour les deux épreuves de navigation (une courte de 50 NM et une longue d’environ 75 NM), durant lesquelles un « routeur » aura préparé un trajet d’environ 10 branches que chaque candidat découvre une heure avant son décollage. A cela s’ajoute un lot de photographies prises le long de la navigation qu’il va falloir mémoriser et positionner sur la carte de navigationL’épreuve d’atterrissage de précision comporte deux atterrissages pour la catégorie Honneur et quatre pour la catégorie Elite. Il s’agit de faire atterrir son avion sur un grille appelée « porte-avion » peinte sur la piste et graduée sur 40 mètres de part et d’autre d’une ligne de toucher du train principal. Le premier atterrissage se fait en configuration normale, le second inclut un passage d’obstacle représenté par une banderole de 2 mètres dressée à 50 mètres en amont point de toucher ».

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.