Graulhet: conseil de novembre

6 et 7 nov 2013 002

6 et 7 nov 2013 006

6 et 7 nov 2013 007

Alexandre Roche présentant le projet de jardin

Graulhet : le conseil de novembre
Une minute de silence pour David Berger
Alors que toute la mairie bruissait sous le coup d’un exercice d’alerte liée à la centrale nucléaire de Golfech, le conseil municipal s’est tenu, une fois n’est pas coutume, un mercredi, le 6 novembre. Après approbation du compte-rendu du dernier conseil, demande a été faite par Sylvain Bonleux, représentant ‘Allez Graulhet’, d’observer une minute de silence en mémoire de David Berger, ancien directeur de la RMEA, régie des eaux de Graulhet. Ce dernier avait été retrouvé mort dans les bureaux de son nouveau lieu de travail, à Bourges. Après ce préambule de recueillement, le maire Claude Fita a donné lecture des décisions prises et ouvert les délibérations inscrites à l’ordre du jour.
Un nouveau jardin public va voir le jour rue St Jean
Brûlé depuis juillet 2010, le Moulin du seigneur laisse un grand vide ; il a donné l’occasion à l’équipe municipale actuelle de proposer un projet de jardin public. Portant initialement le nom controversé de « Jardin des mauvaises graines », le projet a été accepté mais sa dénomination définitive reste à trouver. Dans son avis, l’architecte des Bâtiments de France a préconisé cette création d’un jardin public pour cicatriser cet espace. Les financements ont été obtenus et l’investissement sera payé à 55% par l’Europe, le Conseil général et à 45% soit 108 k€ par la ville. Propriétaire du foncier, Tarn et Dadou qui prend à sa charge la pollution du site, rétrocèdera cette portion de berge à la ville de Graulhet. Le projet de Jardin a été sur appel d’offres attribué à la société Mineral Concept. Le jardin utilisera la déclivité du terrain pour faire place à une scène naturelle d’amphithéâtre. « Il sera constitué de pergolas avec vignes vierges, roses-lianes, chèvrefeuilles et sera planté d’espèces endémiques : graminées, buddleïas, figuiers (16 espèces) », précise Alexandre Roche, responsable technique en charge du cadre de vie à Graulhet. Il y aura également une partie plantes aromatiques : armoise, sauge, romarin, lavande… Pour les ouvrages de menuiseries, il sera fait appel aux Services techniques (espaces verts, atelier fer, menuisiers), de telle sorte qu’environ 80% du travail à façon sera réalisée en régie et 20 % par l’entreprise Mineral Concept.
Calendrier de réalisation : d’ici fin 2013, construction des murs courbes ; coulage des pas d’âne. A compter de 2013 : cheminement en béton, fabrication des pergolas, réseaux d’eau et d’électricité. Plantation des vivaces et des graminées en février ; en mars, pose des pergolas et plantation d’arbres jusqu’en juin 2014.
Le sentier urbain du patrimoine graulhétois
Le sentier de patrimoine est maintenant bien avancé ; sa longueur est de 3,2 km. Florence Belou indique qu’il s’agit d’un sentier public, gratuit, durable et subventionné, « Le sentier urbain du patrimoine graulhétois, en cours de labellisation au Plan départemental des itinéraires de randonnée sera le premier sentier de ce type sur le département. Traversant le centre historique du quartier de Panessac pour rejoindre le nouveau site réhabilité de la Plaine de Millet en passant par la coulée verte des Berges du Dadou et la Passerelle, le sentier urbain du patrimoine graulhétois lie à la fois les différentes temporalités de la ville et les différentes polarités. La ville a défini le tracé du sentier tel que décrit ci-dessous :
– Place des Corroyeuses. – Côte du Moulin. – Pont Vieux.- Place du Gouch.
– Rue Panessac.- Place du Val d’Amour.- Place du Château.- Rue Ferroul.
– Place du Jourdain.- Rue des Peseignes.- Chemin de la Geysse.- Plaine de Millet.
– La passerelle.- Les berges du Dadou.- Pont Vieux.
Au titre de la labellisation, la ville de Graulhet s’engage à entretenir de façon pérenne le sentier sur les plans de la signalétique et de l’accessibilité par l’entretien régulier des tronçons qui le constituent ».
A propos de l’ilôt du Gouch
Danièle Désert est le chef de projet de l’ilôt du Gouch. Cet ensemble appartenant à Tarn et Dadou, sera réhabilité pour en faire des logements. Le choix de l’architecte est prévu le 19 novembre.
Des étudiants de Champollion se penchent sur le site de Nabeillou
Pour prévoir les posso=ibilités qu’offre le site de nabeillou, la mairie de Graulhet a passé une convention avec l’université de Champollion pour travailler sur l’aménagement de ce quartier. Faisant suite à la réflexion menée par l’ADEFPAT. « Seuls les frais d’hébergement seront à la charge de la municipalité, ce qui représente 5000 €« , affirme le maire Claude Fita.
NB : A l’heure où j’écris ces lignes, il est signalé de fortes dégradations de chaussée avenue Bérénice.
Attribution de 7000 € de subventions exceptionnelles de fonctionnement
SCG – Boxing savate Organisation « Choc des Titans » : 4 000 €
Football Club Graulhétois : passage Promotion Ligue à Prom. Honneur) : 1 000 €
Benfica sport : Soutien aux tournois organisés pour les jeunes : 1 000 €
Ass. Féria Bodéga : Soutien manifestation en Juin – Animation festive de la ville : 500 €
Comité des Fêtes de la Ventenayé : 25ème anniversaire de l’association : 500 €
Affectation de 15 000 € de subventions d’équipement
SCG OMNISPORTS : Aménagements BT siège et réception SCG – stade Noël Pélissou : 4 000 €
Régie territ.AGORA : Electricité  aux normes BT technique dépôt Av. Marcel Pagnol: 6 000 €
FJT – Léo Lagrange : Travaux de réaménagement accueil des résidents et des jeunes : 5 000 €
Opération Ciné dans le Pré
Demande de subvention  pour 2014, à raison de 3000 au Pays et 750 au conseil Général.
Inventaire des objets de la Maison des Métiers du Cuir
Sous l’égide de John Dodds, Marion Pelegry, titulaire d’un master en histoire de l’art et en archéologie, a développé un projet à la fois scientifique et culturel en réalisant un diagnostic et un inventaire pour la Maison des métiers du cuir, avec l’accord de Brigitte Bennéteu, conservatrice en chef des musées du Tarn. Près de 1050 objets ont ainsi été répertoriés et inventoriés avec une identification numérique propre à les rendre inaliénables et imprescriptibles, ainsi que 530 archives écrites ; des propositions d’amélioration concernent la conservation et le conditionnement des objets, la refonte du parcours muséal (550 m pour 990 m2) , la constitution d’un cabinet de curiosités où seront rassemblés des objets uniques dans le domaine du traitement du cuir et sur le plan historique (bannière syndicale datant de 1875). John Dodds remercie au passage le travail remarquable effectué par Marion Pélégry avec l’aide d’Anne-Laure Fize de l’association Sciences en Tarn. Le coût global du projet est de 14 k€ dont 3 sont à la charge de la commune.
Groupe scolaire EnGach : les encours dus à la SEM 81 et le compte administratif
Le montant du projet hors taxes est de 2840 k€, le montant des engagements est de 2584 k € HT et le montant des dépenses réalisées est de 1840 k€ HT. L’opposition demande si les encours dus à la SEM 81 qui fait le portage financier, font partie de la dette et s’ils peuvent être estimés. Matthieu Bless parle de 200 à 300 k€ et les élus majoritaires soulignent la totale transparence des chiffres. Bruno de Boisséson souhaiterait qu’ils figurent à l’annexe 2 du budget. 50 k€, 500 k€ ou plus, ce n’est pas neutre sur l’endettement réel de la commune.
Plan accessibilité APAVE ( échéance 1er janvier 2015)
Maryse Escribe présente le point de la situation et demande de valider le périmètre d’accessibilité.
La numérotation des rues, où en est-on ?
Franck Bruneau, agent impliqué dans cette numérotation, est parti au 1er octobre, indique Claude Albouy, élue chargée du dossier. Le travail sera poursuivi car il reste un secteur au- delà du Dadou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.