Graulhet: élus formés Sécurité

Graulhet : Formation des élus à la sécurité

« Elus, vous êtes sollicités : ces questions vous permettront d’éviter de vous exposer ».

« En 2020, en France, le nombre de faits signalés par des maires a été multiplié par trois par rapport à 2019. 1276 signalements. Tout y passe, de la querelle de voisinage au dépôt sauvage en passant par la perte d’un emploi, un divorce, le Covid. Toutes les situations stressantes, inquiétantes sont susceptibles de générer de la violence ». C’est à une séance de formation de la gendarmerie nationale sur la sécurité que les élus étaient conviés. Une dizaine d’élus et membres du personnel communal, réunis dans la salle de la Démocratie, ont eu à faire face à des situations d’urgence réelle, grâce à la méthode MAIRES :  Motif-Acteurs-Instant-Risques-Environnement-Solution. Développée à l’origine par la cellule nationale de négociation du GIGN, MAIRES va permettre de poser un diagnostic à partir de questions posées avec un code couleur ; vert, je peux intervenir en tant qu’élu ; orange ou rouge, je saisis la gendarmerie.  Le but est de donner des outils de langage et de comportement pour désarmer les conflits, faciliter le dialogue et rétablir la communication avec le ou les individus en cause. Les sessions se composent d’un volet théorique et d’un volet pratique via des mises en situation. Le nombre d’élus par session est limité à douze. Le maître mot est l’écoute et l’adaptation à la situation, tout en garantissant sa propre sécurité. « Il faut laisser la personne verbaliser. L’écoute va générer de l’empathie et faire naître un rapport de confiance. Alors viendra le temps de faire quelques suggestions pour arriver enfin à un changement de comportement et faire chuter l’agressivité ».

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.