Graulhet: l’aéroclub vole depuis 80 ans

sam 15 juin 2013 187 sam 15 juin 2013 186 sam 15 juin 2013 184 sam 15 juin 2013 183 sam 15 juin 2013 181 sam 15 juin 2013 173 sam 15 juin 2013 171 sam 15 juin 2013 170 sam 15 juin 2013 167 sam 15 juin 2013 165 80 ans aeroclub Graulhet 15 juin 2013 014 80 ans aeroclub Graulhet ill HOP 17 juil 2013 80 ans aeroclub Graulhet 15 juin 2013 005 80 ans aeroclub Graulhet 15 juin 2013 004

Graulhet : l’aéroclub, un octogénaire fringant
Grande animation à l’aérodrome de Graulhet peu avant l’été, ce samedi 15 juin : l’aéroclub fêtait ses 80 ans par une magnifique journée de beau temps et propice à toutes les envolées. Une exposition pour retracer cet historique, un challenge pour les baptêmes de l’air, un repas amical rassemblant les acteurs de cette journée, membres et amis de l’aéroclub, pour clôturer l’évènement, tels étaient les ingrédients de cette manifestation sympathique.
Des avions et des pilotes livrent leurs secrets
Tristan Calvet, élève pilote, livre les secrets du Bücker-Jungmann, cet avion biplan spécialisé pour la voltige et école de pilotage, ailé de bois et de toile. Construit Espagne sous licence CASA, son moteur de 4 cylindres inversé développe 120 CV. Autre appareil vedette de cette journée ; le Piper J-3. On en trouve partout dans les aéroclubs ; comme les jeeps pour l’armée de terre, le Piper a équipé l’US Air force durant 2e guerre mondiale, on le trouve aussi à Graulhet ; c’est un Piper qui survola Paris le 25 août 1944, annonçant l’arrivée dans la capitale des troupes alliées du général Leclerc.
Sylvain : un élève passionné, disposé à voler de ses propres ailes
Fraîchement titulaire du BIA, brevet d’initiation à l’aéronautique, Sylvain est passionné par tous les engins volants. Au sein du collège Pasteur, il s’est initié aux différentes disciplines aéronautiques durant les cours dispensés le lundi soir : navigation, sécurité, météo… : « L’examen a été passé au collège, sous forme de QCM ; il fallait répondre à 100 questions. La réussite au BIA donne droit à une heure de pilotage, soit 2 séances de 30 minutes ; le vol est à faire avant la fin de l’année. Après la 3ème, des débouchés sont prévus dans les lycées Las Cases de Lavaur, Victor-Hugo de Gaillac, Rascol d’Albi ».
Le projet Sky follow : le collège primé
Eric Gonneau, moniteur à l’aéroclub est un de ceux qui ont porté avec Sylvie Monasson, professeur de technologie et Mehdi Oka, professeur de physique, le projet Skyfollow de la classe 4ème 4, exposé dans l’enceinte de l’aérodrome. Il s’agissait de participer au concours « Imaginons le transport du futur », organisé par EADS. Un dossier de 40 pages avec schémas et plans a été remonté en avril. 4 classes ont été sélectionnées pour le salon du Bourget et visiter le musée de l’Aéronautique. Le collège Louis Pasteur a vu son projet primé au plan national. Les élèves ont ainsi dessiné puis réalisé les maquettes de navettes qui s’accrochent les unes aux autres. Ils ont travaillé ainsi au sein de plusieurs ateliers. Atelier énergie : avec vitre photovoltaïque en sirconnut, matériau issu de la planète Mars permettant d’utiliser directement l’énergie solaire; électrolyse de l’eau avec séparation hydrogène et oxygène. Atelier confort avec la confection de sièges. Atelier maquettes pour la réalisation des navettes. A noter que l’entreprise Les Cuirs du Futur de Graulhet a fourni le cuir stretch nécessaire aux fauteuils. « Au total, le projet aura nécessité 1094 heures-élève dont 825 au collège et 269 h à la maison », indique Sylvie Monasson.
Le président Christophe Remazeilles : le challenge des 80 baptêmes de l’air dépassé
Membre de l’aéroclub depuis 1990, Christophe Remazeilles qui succède au président Jean-Louis Burchianti, remercie dans son discours les élus présents et se félicite du franc succès de cette journée d’anniversaire. Beaucoup de monde s’est déplacé en raison d’une météo favorable. Le challenge des 80 vols pour baptêmes de l’air a été largement dépassé. Christophe Remazeilles évoque le partenariat avec le collège Louis Pasteur pour le BIA, avec EADS et la qualification de Quentin Boudou, pilote sélectionné pour le Tour de France des jeunes durant la 2ème quinzaine de juillet.
Vol au-dessus d’un nid de coucous avec Vincent, pilote depuis 2002
Vincent est à Graulhet depuis 2006, titulaire du brevet professionnel de pilote et instructeur à l’aéroclub. Toute la journée, il a enchaîné les vols pour les baptêmes de l’air. Très à l’aise dans le maniement de tous ces coucous, il précise les conditions pour piloter : « Il faut avoir 12 heures de vol dans les 2 ans pour que le brevet soit validé. Une visite médicale est obligatoire, tous les deux ans, à laquelle s’ajoute un électrocardiogramme pour tous les pilotes âgées de plus de 40 ans. Elément primordial pour la navigation, l’acuité visuelle est aussi contrôlée. Aujourd’hui, les conditions météo étaient particulièrement favorables avec la stabilité de l’air; pour l’aérologie, c’était parfait. Le plus compliqué, c’est de voler avec vent de travers ; dans ce cas les pilotes chevronnés disent qu’ils ‘pilotent aux fesses’ ».
Pierre-Jean ARNAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *