Graulhet: le topoguide « Le Tarn »

Graulhet MMC topoguide Rando Tarn 6 mars 2015 001 Graulhet MMC topoguide Rando Tarn 6 mars 2015 003 Graulhet MMC topoguide Rando Tarn 6 mars 2015 004 Graulhet MMC topoguide Rando Tarn 6 mars 2015 005

Graulhet : lancement du topoguide Sentiers des patrimoines « Le Tarn »

Une opération de promotion touristique
C’est par une belle soirée anticipant la venue du printemps, que le topoguide « Le Tarn », a été lancé solennellement à la Maison des métiers du cuir de Graulhet, en bordure de la rivière Dadou, ce 6 mars, en présence de Claude Fita, maire de Graulhet, Florence Bélou, élue de cette ville, Jean Gasc, conseiller général représentant Thierry Carcenac empêché, Paul Salvador, conseiller général, André Masse, président du Comité départemental de randonnée pédestre, Robert Azaïs, de la Fédération de randonnée pédestre ainsi que de nombreux élus et officiels du département. Cette démarche n’est pas anodine : située géographiquement au cœur du Tarn et symboliquement en cette ville de Graulhet qui souhaite redorer son blason avec ce sentier urbain du patrimoine, l’opération se voulait emblématique de la promotion touristique qui doit s’étendre non seulement sur ce Tarn médian mais aussi sur l’ensemble du Tarn. En effet, cela a été rappelé par plusieurs élus ou officiels présents dans la cité du cuir, l’importance du tourisme dans l’activité économique départementale n’est pas à négliger. Comme l’évoquait Paul Salvador, qui n’a pas en tête les 3 sites classés à l’UNESCO :Cordes, la cité épiscopale d’Albi et Sorèze ?
Une invitation au voyage sportif et culturel
« La marche, c’est bon pour la santé, rappelait Jean Gasc, conseiller général, mais elle est aussi éveil sur l’histoire d’un pays, d’un territoire. L’industrie et l’activité de l’homme ont façonné le paysage. » Ce qu’a aussi souligné Claude Fita dans sa présentation du sentier : « Graulhet est riche d’une histoire millénaire à découvrir. Graulhet a un circuit urbain avec voyage dans le temps. Située au départ de ce sentier, la Maison des Métiers du cuir est au cœur du pôle touristique. Elle a été relookée. Nous avons démoli l’usine Bapel Ourliès et avons créé à sa place, un espace vert. Le sentier met en valeur le jardin public Saint-Jean, dessiné par l’architecte Arnaud Maurières. Ce jardin sera au programme des Rendez vous aux jardins des 5,6 et 7 juin prochains, patronné par le Ministère de la culture ; d’ores et déjà, une procédure est engagée pour obtenir le label de jardin remarquable. Il y a aussi la brasserie des Vignes. L’Office du tourisme est implanté dans la Maison des métiers du cuir. On note aussi sur le sentier, la présence de panneaux sur la faune et flore autour du Dadou. Il y a une volonté constante de la municipalité de permettre aux habitants de se réapproprier notre rivière. ». Florence Bélou confirmait la signature patrimoniale de ce sentier : « Le sentier permet de valoriser le patrimoine urbain avec cette traversée de la partie médiévale de la ville de Graulhet et ses édifices remarquables : le Pont Vieux, l’Hostellerie du Lion d’or. L’association Naturevasion rando a participé au balisage. Graulhet a ainsi obtenu le label du sentier urbain du patrimoine, ce qui garantit la qualité de l’itinéraire proposé. ». En conclusion, André Masse, le nouveau président départemental de la randonnée pédestre, confiait sa joie de participer à cet événement : « Seuls 3 départements ont édité ce recueil : l’Hérault, le Jura et le Tarn. C’est un travail de plusieurs années, partagé entre comité départemental de tourisme et acteurs locaux pour le tracé. 25 randonnées ont été sélectionnées. Merci à Thierry Couet d’avoir aidé à la relecture ».
Pierre-Jean Arnaud-16 mars 2015

Ils ont dit: 

Claude Fita , maire de Graulhet « Merci d’avoir choisi Graulhet pour le lancement de ce topoguide ; Graulhet est riche d’une histoire millénaire à découvrir. Graulhet a un circuit urbain avec voyage dans le temps. Située au départ de ce sentier, la Maison des Métiers du cuir est au cœur du pôle touristique. Elle a été relookée. Nous avons démoli l’usine Bapel Ourliès, et créé à sa place, un espace vert. Le sentier met en valeur le jardin public Saint-Jean, dessiné par l’architecte Arnaud Maurières. Ce jardin sera au programme des Rendez vous aux jardins des 5,6 et 7 juin prochains, patronné par le Ministère de la culture ;   d’ores et déjà, une procédure est engagée pour obtenir le label de jardin remarquable. Il y a aussi la brasserie des Vignes. Office du tourisme dans la Maison des métiers du cuir. On note aussi sur le sentier, la présence de panneaux sur la faune et flore autour du Dadou. il y a une volonté constante de la municipalité de permettre aux habitants de se réapproprier notre rivière. »

Florence Belou : « Nous nous sommes inscrits dans la démarche, depuis août 2012. Le sentier du patrimoine des Berges du Dadou est long de 3,9 km pour une durée de 1h10 environ. Il y a 12 points qui donnent la signature patrimoniale de ce sentier,  avec cette traversée de la partie médiévale de la ville de Graulhet et ses édifices remarquables : le Pont Vieux, l’Hostellerie du Lion d’or. On trouver aussi les soleillou, ouvertures des maisons qui procurent ventilation et lumière pour faire sécher le pastel,  ensuite les peaux. Il y a eu une forte mobilisation des élus. L’association Naturevasion rando a participé au balisage. Graulhet a ainsi obtenu le label du sentier urbain du patrimoine, ce qui garantit la qualité de l’itinéraire proposé. »

Jean Gasc, conseiller général : « Très heureux d’être à Graulhet par un beau ciel bleu, je représente Thierry Carcenac empêché. Le Tarn  est un département que nous parcourons souvent. Pour notre santé, l’exercice physique recommandé. Mais il est important aussi d’avoir nos yeux en éveil pour connaître l’histoire d’un territoire,  les terres que l’on traverse, le patrimoine bâti. L’industrie et l’activité de l’homme ont façonné le paysage. Je voudrais remercier le Comité départemental de randonnée pédestre, le CAUE, la LPO et la Société tarnaise des sciences naturelles. »

Paul Salvador, conseiller général excuse Jean-Marie Fabre, président du centre départemental de tourisme. « Le tourisme est un enjeu majeur ; il représente 245 millions euros et 4400 emplois. Nous avons un riche patrimoine culturel et naturel, sans compter la gastronomie. Sont présents 3 sites UNESCO : Cordes Albi, et Sorèze, + 3 sites inscrits, avec des plus beaux villages de France. Notre patrimoine naturel comporte 22 entités naturelles, 5000 km de circuits de randonnées. Côté marketing, nous avons rédigé 150 fiches de Rando Tarn, un guide des loisirs en pleine nature, un site internet. L’indice de satisfaction est élevé parmi les personnes pratiquant la randonnée ; chaque randonnée dure en moyenne 3 heures et recoupe le côté physique et aussi le caractère culturel.  Merci à tous et bonne marche ! ».

André Masse : président de Rando Tarn, confie sa joie de participer au lancement de ce topoguide : seuls 3 départements ont édité ce recueil : l’Hérault, le Jura et le Tarn ; c’est un travail de plusieurs années, partagé entre comité départemental de tourisme, et les acteurs locaux pour le tracé.  25 randonnées ont été sélectionnées. « Merci à Thierry Couet d’avoir aidé à la relecture ».

Robert Azaïs : au nom du représentant fédéral, remercie pour ces 10 ans de vie passés au service de la randonnée et de ce projet qui a rassemblé tous les bénévoles de la randonnée, les salariés du département et de la randonnée pédestre. «  La fédération a édité une 30aine de topoguides ;  avec une diffusion de 40 000 exemplaires annuels, à raison de 4 personnes par exemplaire, on considère que cela touche plusieurs centaines de milliers de personnes. Aujourd’hui nous avons numérisé nos itinéraires pour qu’ils soient accessibles aux randonneurs adeptes des nouvelles technologies. Je constate que les 5 anciens présidents du tourisme sont présents.».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *