Graulhet: les poètes au Temps libre

  

Graulhet : les  Poètes sans frontières au Temps libre

Les Poètes sans frontières sous la conduite de Jean-Paul Aymès, étaient les hôtes de l’association Temps libre ; ils étaient invités à la Maison des associations  par les deux co-présidentes, Anne-Marie Arufat et Jacqueline Roques  pour un après-midi littéraire. Plusieurs poètes sans frontières avaient ainsi fait le déplacement : Régine Parayre, Françoise Mauriès, Gabriel Rouyre, Frank Bruyère, Robert Delbouys et Pierre-Jean Arnaud. La séance a débuté par un hommage à un graulhétois récemment disparu, Henry Manavit, figure qui a marqué la vie culturelle à double titre, en tant que poète et en tant que peintre. Au programme de la séance, des œuvres aussi diverses sur le plan thématique que sur le plan des auteurs. On a pu y retrouver aussi bien  des poètes de renom tels Victor Hugo, Philippe Soupault, Paul Fort, Jacques Prévert, Jean d’Ormesson, Federico Garcia Lorca que les auteurs régionaux et locaux ; la partie occitane étant assurée par Françoise Mauriès et Gabriel Rouyre, en l’absence d’Amédée Sabatié, retenu par ses obligations.… Un très beau texte dit par Jean-Paul « Vieillir en beauté » par la québécoise Ghyslaine Delisle.

La Fontaine revisité à travers 5 fables

Le public a pu aussi goûter à une version théâtrale de 5 fables de la Fontaine dont la restitution production gestuée et accessoirisée a permis de les rendre plus aimables et plus vivantes, à l’opposé des récitations scolaires souvent inexpressives et impersonnelles. Ce sont de véritables petites scènes  avec comme l’expliquait Gabriel Rouyre, une introduction, un développement et une conclusion. C’est ainsi que furent présentées : Le Chêne et le roseau, Le héron, Le savetier et le financier, Les animaux malades de la peste, Le vieillard et les trois jeunes hommes.

Pierre-Jean Arnaud

 

 

1 réflexion sur « Graulhet: les poètes au Temps libre »

  1. Antignac

    Bonjour à vous,

    J’ai pris connaissance des poèmes de Jacqueline Roques qui a participé à des événements de votre association.

    Je cherche à me procurer ses recueils dont l’un au moins (Spleen) a été auto-édité et les autres dont les exemplaires semblent épuisés.

    Pouvez-vous m’indiquer qui en détiendrait encore, ou si Madame Roques n’en a pas quelques uns qu’elle pourrait me céder ?

    Merci pour votre attention.

    Cordialement

    D. Antignac

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.