Jean-Michel Mougard, nouveau préfet

albi-nv-prefet-jm-mougard-19-sep-2016-4

Albi : Le nouveau Préfet du Tarn a pris ses fonctions ce lundi 19 septembre

Cérémonie et dépôt de gerbe au Monument aux morts

Jean-Michel Mougard, nouveau préfet du Tarn a déposé une gerbe aux pieds du monument aux morts d’Albi. Parmi les édiles (ou les corps constitués), on remarquait Madame la maire d’Albi  Stéphanie Guiraud-Chaumeil, le Délégué Militaire Départemental Michel Tableau, le président du Conseil départemental Thierry Carcenac,  les députés Linda Gourjade et Philippe Folliot. Des  détachements du 8° RPIMa, de la Gendarmerie et de la Police étaient présents. La Cérémonie prit fin après que retentit la Marseillaise et que Mr le Préfet eût serré la main des porte-drapeaux.

Point presse : Jean-Michel Mougard, un préfet prêt au dialogue

Dans son échange avec les journalistes, notamment les représentants du Journal d’ici, la Dépêche du Midi, FR3, R d’autan, Le Tarn libre, RCF, l’Echo du Tarn, Touleco…, le nouveau préfet a affiché sa volonté de dialogue. Il quitte le département de la Meuse et ses 192 000 habitants pour rejoindre le Tarn et ses 396 500 habitants. La Meuse a deux pôles urbains : Verdun au centre et Bar-Le-Duc, préfecture au sud. C’est aussi un département rural mais avec une «  volonté de s’en sortir ».

Volonté d’apaisement et de co-construction sur Sivens

Pour ce qui est du dossier territorial tarnais (« Sivens »), il affirme continuer comme son prédécesseur avec sérénité et manifeste sa volonté d’apaisement ; dans sa fonction précédente, il a eu à gérer le projet CIGEO, projet d’enfouissement des déchets nucléaires, à la limite de la Meuse et de la Haute-Marne,  dossier qui court sur une longue période : au minimum 5 ans de travaux, 5 ans de décision d’enfouissement, ce qui amène à 2031 et au-delà. Le front des opposants à Cigeo dans la Meuse n’est pas un bloc monolithique, cela passe par toute une gradation d’intérêts dont la plupart ne sont pas convergents : il y a les opposants farouches au nucléaire jusqu’aux riverains mécontents pour de multiples raisons. Il faut aussi voir la réalité économique: 50 millions d’euros de retombées au niveau de la fiscalité. Pour Sivens, Jean-Michel Mougard insiste : « On décide ensemble les conditions de ce sortie de ce dossier convenables pour tout le monde ».

A l’exemple de Safran dans la Meuse mobiliser les énergies sur l’économie

Après le départ du 8e régiment d’infanterie, Commercy s’est mobilisée pour aboutir à l’implantation de l’usine SAFRAN et ses 400 emplois; 220 personnes  sont actuellement en activité dont 175 recrutés par le  Pôle Emploi local. Cette entreprise inaugurée en 2014 travaille dans le secteur aéronautique pour Boeing, Airbus et les Chinois. Quant à Verdun, un EPCC, établissement public de coopération culturelle, va reprendre l’héritage associatif  du célèbre mémorial et réactiver tout ce pôle mémoriel. Le Tarn devra autour des axes structurants A68 et future autoroute Castres-Toulouse, s’organiser pour susciter la vitalité économique du territoire.

Accueil des migrants et des réfugiés-sécurité

Le préfet dément l’ouverture d’un centre de déradicalisation sur le Tarn. Par contre le département  devrait accueillir un certain nombre de personnes après le démantèlement prévu de la Jungle de Calais. A la suite de la recrudescence des derniers accidents mortels, le nouveau préfet se déclare aussi favorable aux contrôles de prévention, destinés à éviter notamment les cocktails explosifs « alcool+stupéfiants » dont la prise se termine toujours mal, en cas de conduite de véhicules.

Hobbies et autres : vin de Gaillac, rugby et famille

Originaire de Châtenay-Malabry, le préfet qui est père de 4 enfants, 4 fois grand-père, se dit prêt à mieux connaître les vins de Gaillac ; il suivra avec intérêt l’évolution du Castres Olympique en Top 14 et du SC Albi  en pro D2.

Pierre-Jean Arnaud et Michel Vanier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *