Lautrec: ail rose/énergies positives

Lautrec : l’ail rose mobilise des énergies positives

Ces vendredis 4 et samedi 5 août 2017, se tient la fête de l’ail rose ; elle fut créée dans les années 70, sous la mandature du docteur  Delga, le maire de Lautrec à l’époque. Plusieurs animations émaillent cet évènement incontournable de l’été, dont la confection le plus grande manouille, la soupe à l’ail et le repas convivial.

23m95 pour la manouille

C’est un chantier qui dure 3 heures et les concurrents sont à pied d’œuvre ; ils travaillent d’arrache pied ou plutôt d’arrache main pour fabriquer la plus grande manouille. Il s’agit de constituer la plus longue tresse d’ail d’un seul tenant. Il est  18h passées et il reste 15 minutes et  les derniers membres de l’équipe, revêtus de leur t-shirt de bénévoles, s’activent pour dépasser la longueur de l’année dernière. Finalement, les efforts consentis ont eu raison du record de l’an passé ; c’est 23,95 m qui est mesuré par les arbitres .

Le stand de Robert Molinier et Michel Alquier à l’honneur

Avec son stand de tressage de l’ail, Robert Molinier est une figure bien connue de Lautrec. Ambassadeur de l’ail rose, il cultive un hectare de ce produit phare sur la commune de Jonquières, avec son épouse Lily. Ils étaient déjà  présents au grand festival de Terres gourmandes en 2012. Michel Alquier, autre producteur connu sort vainqueur du concours de grappes  2017 ;  sa fille Céline a déjà été primée en 2015.

Des jeunes producteurs motivés

Cette fête draine beaucoup de monde ; des gens viennent du Tarn, de l’Aveyron et de toute la France. Le maire Thierry Bardou est très bien entouré par les jeunes producteurs d’ail qui entretiennent la flamme et portent haut les couleurs de l’ail. Ces jeunes ont pour nom : Céline, Romain, Sylvain ; ils ont tous l’ail en passion et veulent poursuivre sur la lancée de cette notoriété de l’ail rose, conquise de haute lutte par les anciens. Pour eux, cette tradition est à garder : « On a quelque chose d’exceptionnel, il ne faut pas le lâcher ; c’est un trésor que les anciens ont contribué à créer ».

Robert Pagès, un président de confrérie heureux

Robert Pagès est un président heureux avec sa confrérie de l’Ail rose de Lautrec. Il a du soleil  dans les yeux et de l’enthousiasme à revendre. Malgré les années qui passent,  le succès ne se dément pas et les hommes politiques ne s’y trompent pas, qui voient défiler ces personnages chamarrés, parés de leurs plus beaux atours malgré la chaleur estivale. Cette année, il vient d’introniser 13 nouveaux membres.

Pierre-Jean Arnaud

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *