Lavaur: Van Aert surclasse ses rivaux

Lavaur : Van Aert, le flamand jaune, surclasse ses rivaux au pays de Cocagne

Le village numérique sous la direction d’Henri Terreaux

Dans la cité vauréenne, beaucoup de spectateurs avaient revêtu le maillot jaune, frappé aux couleurs de l’association du Tour de France. Pour Henri Terreaux, responsable Evènements chez Orange, le défi technologique est journalier ; depuis 24 ans, il est responsable de la connectivité numérique des différents réseaux permettant d’assurer une diffusion sans faille pour le diffuseur officiel France Télévisions et aussi les autres médias ; ses 36 techniciens nationaux auxquels prêtent main-forte une quinzaine de techniciens locaux sont mobilisés à 200% : « Nous avons 3 zones à construire : village départ, village arrivée et salle de presse ; sur 23 étapes, onze sont nouvelles et cinq présentent des difficultés de montage : dont le Mont Aigoual, le Puy Marie et le Grand Colombier. »

Lilian Calmejane en embuscade et Daniel Oss le plus combatif.

Le Tarnais de l’étape, Lilian Calmejane, a bien tenté de pousser quelques attaques juste après le départ de Millau, mais il fut contraint de rentrer dans le rang après ce baroud d’honneur. Pour Daniel Oss, vainqueur du Prix de la Combativité, « ce fut une journée très difficile où nous avons tout fait pour permettre à Peter Sagan de prendre le plus de points possibles aux sprints intermédiaires ; il nous revient la tâche de défendre ce maillot jusqu’à Paris ».  

Wout Van Aert, vainqueur pour la 2e fois

 Après Privas, Wout Van Aert s’imposa nettement devant le Norvégien Edvald Boasson Hagen et le Français Bryan Coquar ; il devança Alaphilippe, qu’il avait battu d’un centimètre, dans Milan-San Remo ! Vexant, non ?  Le matin, il avait confié à Thomas Woeckler :  « Non aujourd’hui je ne joue pas la victoire d’étape ». Le champion d’Irlande Sam Bennett, maillot vert, cède sa tunique à Sagan, 13e de l’étape.

Et les Français dans tout cela ?

Les 168 kilomètres furent couverts à 45,8 km/h de moyenne et dans le sprint final, on retrouva dans le même temps que celui du vainqueur : 3° Bryan Coquard, 4° Christian Laporte, 6° Clément Venturini, 7° Hugo Hofstetter, 12°Julian Alaphilippe, 14°Warren Barguil, 15°Mikael Cherel, 16°Romain Bardet, 18°Thibaud Pinot, 20°Guillame Martin. Trois Français figurent dans le top 10 au classement général dont Guillaume Martin qui passe à la troisième place.

Pierre-Jean Arnaud- Michel Vanier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *