Le don d’organes: un geste salvateur

conf ADOT  3 fev 2015  (1) conf ADOT  3 fev 2015  (2) conf ADOT  3 fev 2015  (5)      conf ADOT  3 fev 2015  (3)

Le don d’organes : un geste salvateur

Ce mardi 3 février 2015 à la salle des fêtes de Busque, à l’invitation de la municipalité, l’association de Don d’organes ADOT 33, a donné une conférence sur le don d’organes, suivie d’un échange avec les personnes présentes. Il s’agissait en effet de donner plus de visibilité à cette démarche trop méconnue du grand public. Le don d’organes permet de sauver des personnes en sursis et de prolonger leur vie. Etaient présents M Vayssière, Roger Biau, élu de Graulhet, Monique Poretto, secrétaire de l’ADOT 33, Gino Poretto, président d’ADOT 33 et Gilbert Chauvac, président de l’ADOT 46 et lui-même greffé du rein. Le témoignage de ce dernier fut particulièrement émouvant : ce chef d’entreprise n’a pas hésité à abandonner une vie professionnelle bien remplie pour se consacrer  à la constitution de l’association ADOT 46, sans oublier ce qui fait les petits bonheurs de la vie : il a  récemment participé au marathon de Paris.  Quant à Monique Poretto, elle ne désespère pas que qu’une section ADOT 81 ne soit constituée dans les prochains mois.

Jean Dausset, le précurseur

Jean Dausset, professeur de médecine, fondateur de France Transplant, découvre en 1958ce qui deviendra le système des groupes tissulaires HLA (Human Leucocyte Antigen), beaucoup plus complexe que celui des groupes sanguins. Ce système dénommé le complexe majeur d’histocompatibilité, permet aujourd’hui de connaître la compatibilité entre donneur et receveur lors d’une transplantation d’organe ou d’une greffe de moelle osseuse ; c’est ce qui lui a valu en 1980 l’attribution du Prix Nobel de médecine.

Le don d’organes : petit rappel historique

La première greffe du rein intervient relativement tôt ; c’était en 1952. Qui ne se souvient parmi les anciens de la première greffe du cœur effectuée par le professeur Christiaan Barnard et son équipe dont Hamilton Naki en Afrique du Sud ? C’était le 3 décembre 1967.  Elle avait eu à l’époque un retentissement mondial. A son équipe était associé  le noir Hamilton Naki. L’année suivante en 1968, le professeur Christian Cabrol réalise la première transplantation cardiaque en France. Ont été réalisées ensuite les premières greffes du foie (1972), pancréas (1976), cœur-poumon (1981 et 1982), poumon (1987), mains (2000), visage (2005).

Le don d’organes en quelques chiffres : les besoins et les greffes

Au niveau national, les besoins de greffes tous organes confondus oscillent entre 12500 (2006) et 19000 (2013) ; le nombre de greffes  quant à lui  a évolué en passant de 3211 en 2000 à 5115 en2013 (source France ADOT), avec une répartition reins (3074), foie (1241), cœur (410), poumons (299), pancréas (85). Au CHU de Toulouse, les greffes sont pour l’année 2014 les suivantes : reins (195), foie (46), poumon (15), cœur (14), pancréas (12).

Ne pas confondre don du corps à la science et don d’organes

Plusieurs différences notables entre don du corps à la science et don d’organes. Dans le 1er cas, le corps n’est pas restitué à la famille qui ne peut donc pas de faire complètement le deuil en l’absence de cet élément essentiel. Dans le don d’organes au contraire, le corps est rendu dans son intégrité à la famille, sans qu’il soit demandé de frais.

Quid du don de moëlle osseuse ?

Le don de moëlle osseuse est possible de 18 à 51 ans, avec une prolongation jusqu’à l’âge de 60 ans. La compatibilité est plus restreinte pour les donneurs. C’est pour cela que le recours à la fratrie peut se révéler plus efficace que la recherche d’un donneur non apparenté.

Le don d’organes : quelques renseignements pratiques

Le don d’organes est un acte volontaire, bénévole, anonyme et gratuit. Toute personne est réputée consentante si elle n’a pas manifesté son opposition au don d’organes de son vivant. Par contre l’inscription au registre national des refus suffit à empêcher tout prélèvement chez la personne qui la réalise. La carte de donneur ADOT constitue un engagement.

Des adresses utiles

France ADOT

– BP 35 – 75462 Paris cedex  10  tel : 05 49 39 84 50 site www.france-adot.org

Agence de biomédecine

1 av du stade de France  93212 Saint Denis la Plaine   tel 01 55 93 65 50

www.agence-medecine.fr

Registre national des refus

Agence de biomédecine TSA 90001  93572 Saint Denis la Plaine cedex

Registre « France greffe de Moelle »

www.dondemoelleosseuse.fr   tel 0800 20 22 24

Pierre-Jean Arnaud – 7 février  2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *