Mgr Sarah: Dieu ou rien- ce 10/04 (3)

Cardinal Robert SARAH St Sernin 10 avril 2015 (15) Cardinal Robert SARAH St Sernin 10 avril 2015 (6) Cardinal Robert SARAH St Sernin 10 avril 2015 (21)

 

 

Toulouse: Basilique Saint-Sernin: Vendredi 10 avril 2015
Conférence de son Eminence Mgr Robert Sarah : » Dieu ou rien » (3 )
Les propos recueillis pendant la conférence.

Avec la crise anthropologique que traverse l’Occident, on ne sait plus ce qu’est l’homme. Quelles sont les pistes, les actions qui vont nous permettre de le redécouvrir, de savoir qui il est ?
C’est Jésus-Christ qui va nous donner le sens de l’homme. Je vous ai déjà donné des réponses en insistant sur l’importance de la liturgie, de la prière. La prière, c’est réussir à se taire pour entendre l’Esprit saint qui prie en nous, regarder Dieu et se laisser regarder par Dieu. C’est Moïse sortant de l’entretien avec Dieu, le visage rayonnant. Ce livre se veut un compagnon de route dans ce monde difficile.
Avez-vous quelques éléments de réponses exigeantes demandées à chacun ?
Prier, c’est laisser Dieu parler. Dans cette absence, cette éclipse de Dieu que traverse l’Occident, ce livre voudrait replacer Dieu au centre de nos pensées, de notre agir, de notre être. Qu’est-ce que l’Eglise ? Ce n’est pas seulement une société, un peuple de Dieu ; la clarté de Dieu doit briller sur son visage. Mettre Dieu au centre de notre existence comme le préconisait Benoît XVI. Il s’agit de retrouver l’anthropologie : qu’est-ce qu’un homme ? « Soyez parfaits comme mon Père céleste est parfait », disait Jésus.
La liturgie nous permet d’expérimenter l’intimité avec Dieu. Qu’en est-il de la liturgie des Heures pour les laïcs ?
La liturgie des Heures est composée des Psaumes ; c’est la prière de tout juif, dans l’Ancien Testament. Dans l’Eglise, l’office, la lecture des Heures est obligatoire pour les prêtres et pour les diacres et aussi recommandée pour les laïcs. Chaque chrétien doit pouvoir trouver nourriture à prier les Psaumes ; ils nous disent les joies, les épreuves de chacun. Ils chassent aussi les tentations. C’est tout à fait heureux que les laïcs puissent prier les Psaumes, soit en communauté, soit en famille.
Comment aider le pape ? Que faire pour le synode de la famille ?
Il faut prier pour le pape, pour être proche du pape. Car le Christ lui-même a prié pour saint Pierre, qu’il avait choisi. ‘Tu es Pierre ‘. Pierre qui est chargé lui-même de réconforter ses frères. Il faut prier pour ce que le pape a voulu nous dire, notamment en choisissant ce prénom ; j’y vois deux raisons :
1) François, c’est le premier pape qui prend ce nom. Personnellement, je pense qu’il nous invite à imiter saint François, qui s’est totalement et tellement configuré au Christ, qu’il en a porté les stigmates. Il a pris l’Evangile radicalement, à la lettre : « Heureux les pauvres. Heureux les doux ». Il était en harmonie avec Dieu et avec la nature.
2) François est une personne qui est invité à redresser l’Eglise. En effet, comme dans le songe du pape Innocent III, où celui-ci avait vu dans son rêve, un tout petit bonhomme, François, qui empêchait l’église de Saint Jean de Latran, cathédrale de Rome, de tomber. Nous vivons actuellement la même crise qu’au temps de François Bernardone où on avait beaucoup de considération pour les affaires, pour la guerre, et le souci de la mondanité.
Nous connaissons une crise profonde de l’Eglise ; avec la crise sacerdotale. Nous sommes 400 000 prêtres mais ce n’est pas ce nombre qui est le problème. C’est la configuration au Christ. Tous, nous sommes appelés par le pape François à redresser l’Eglise, mais aussi à me redresser moi. En redressant ma vie, je redresse l’Eglise. Ce qui ruine l’Eglise, c’est la richesse. Quand on est trop riche, on n’a pas besoin de Dieu. Saint François était aussi un grand missionnaire. Au Maroc et ailleurs. Vous avez les musulmans. Est-ce que vous les évangélisez ? Il faut évangéliser par les gestes et par la parole.
En ce qui concerne le synode de la famille : Si nous voulons détruire l’humanité, détruisons la famille. C’est le projet de beaucoup de ceux qui dirigent le monde, non seulement les Nations Unies, mais aussi cela atteint l’Eglise où des gens sont ouverts à cette nouvelle vision de la famille. Prions pour que l’Esprit saint nous vienne en aide ainsi qu’aux pères synodaux.
L’Eglise est pour le mariage indissoluble, mais elle n’est pas la seule. Même chez les païens, on ne peut pas briser un mariage qui a été célébré. En Afrique quand deux jeunes se marient ; la famille du garçon donne la noix de Cola qui symbolise, signifie l’union incassable Une partie est donné à chacun des mariés et elle est mangée. On demande à chacun de restituer symboliquement ce fruit en son entier devant le cérémoniaire.
En cas de mariage puis de remariage, il est parfois demandé de bénir la deuxième union. Ce n’est pas possible. De même le pape François n’a pas donné l’autorisation de donner la communion aux divorcés-remariés.
Comment être témoins dans ce monde ?
Vous êtes dans le monde mais vous n’êtes pas du monde. C’est ce que dit saint Jean. Le chrétien est dans le monde mais il n’appartient pas au monde. Il est sel et lumière du monde. Nous ne pouvons pas fuir le monde. Mais nous sommes dans le monde comme le sel est dans la sauce.
Comment utiliser son corps en tant que chrétiens ?
Votre comportement doit transpirer l’Evangile. On reconnaîtra que vous êtes mes disciples par votre manière d’aimer. Pas seulement par la parole. Aimer aussi ses ennemis. Nous sommes un Evangile vivant ; nous sommes comme un livre vivant. Notre dignité, notre façon d’être est aussi importante. Le chrétien ne connaît pas la vengeance. Le pardon est essentiel. Voyez l’épisode de Jean-Paul II qui est allé voir en prison Ali Aqça qui avait tenté de l’assassiner. Nous avons en mémoire le cri de Jésus sur la Croix : « Père, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. ». Regardez les chrétiens d’Orient ; regardez ces 21 coptes décapités. Dieu nous parle aujourd’hui à travers ces martyrs.
Propos recueillis par Pierre-Jean Arnaud- le 10 avril 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *