Mouzon et Albi: orgue et unité

Toulouse en beaute 9 janvier 2014 048

Illustration: orgue de choeur de la basilique N-D de la  Daurade à Toulouse

Mouzon et Albi: orgue et unité

De Mouzon à Albi en passant par l’Italie et St Guilhem-le-Désert : la musique d’orgue, facteur d’universalité et patrimoine commun

Je vous livre en intégralité le commentaire de Jean-Philippe Gélu qui nous parle de la musique et de l’orgue comme d’un territoire universel et d’un patrimoine commun à partager par tous les mélomanes et par tous les amoureux de beauté liturgique ou simplement artistique; j’ai seulement introduit quelques intertitres.

Pierre-Jean ARNAUD

La musique, facteur d’unité
« C’est vrai que nous sommes en période des vœux. Essayons donc de réunir plutôt que diviser, de conjuguer les efforts et les talents plutôt que jalouser, de voyager dans le temps et dans l’espace. Et quoi de mieux que LA MUSIQUE pour que ce vœu ne reste pas un vœu pieux ?
Mouzon, l’italienne grâce à Formentelli:  une discographie abondante et internationale
Voilà longtemps que l’Abbatiale de MOUZON dans les Ardennes est liée à l’Italie par le biais de Barthélémy Formentelli et de son fils Michel, au Sud de la France par Frédéric Munoz (Saint-Guilhem-le-Désert), à de nombreux pays d’Europe grâce à tous les organistes qui sont venus en concert, au Canada et aux U.S.A. où nous sommes très appréciés, liée enfin à de multiples mélomanes par le biais de 25 enregistrements sur CD (différents éditeurs français, belge, suisse, allemand et maintenant notre propre Édition « Gueul’Ard »). L’orgue Formentelli le plus enregistré, dixit son auteur !
Albi n’est pas oublié
Bien sûr, et en particulier grâce à Mary Prat-Molinier, organiste honoraire, les CD enregistrés sur le monumental instrument Moucherel-Formentelli d’ALBI ont fait aussi le tour du monde.
La musique, langage pour la liturgie et langage universel
Les orgues d’ALBI et de MOUZON servent également une remarquable liturgie et aident à la prière.
La Musique est un langage universel, les Musiciens n’appartiennent pas à un lieu ou un « protecteur » (Bach et Mozart l’ont bien montré) ou même un pays. Faisons donc le vœu que toutes les personnes de bonne volonté communient dans un même amour de la belle musique servie par une belle facture instrumentale et par des interprètes de talent et de passion. »
Jean-Philippe GELU, organiste, à Mouzon

http://entretarnetdadou.fr/?m=201312

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.