Région: Liaison Toulouse-Castres

logoRegionMPLR2016  LOGO OCCITANIE juillet 2016

Région: Liaison Toulouse – Castres

Communiqué de presse- Toulouse, le 7 juillet 2016

Autoroute Toulouse Castres : pour une enquête publique la plus complète et la plus transparente
Classée par l’Etat parmi les premières priorités de la Commission «Mobilité 21», la liaison autoroutière Toulouse-Castres doit permettre le désenclavement du bassin de vie et de l’emploi du Sud du Tarn, Castres et Mazamet, comme le souhaite la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. «Cette liaison concerne des dizaines de milliers de nos concitoyens qui font des trajets quotidiens, souligne la présidente de Région Carole Delga. Elle garantira une meilleure fluidité et sécurité pour eux. Elle permettra également de relier ce territoire, particulièrement riche en entreprises, au réseau régional mais aussi national ».
Constatant que l’aménagement progressif de la RN 126 sous maitrise d’ouvrage de l’Etat nécessiterait plus de 3 Contrats de Plan Etat-Région, soit plus de deux décennies, la Région s’est prononcée en mars 2014, après avis du territoire concerné, en faveur d’une mise en concession autoroutière, validée par décision ministérielle dès avril 2014.
Lors de la Commission Permanente du 1er juillet 2016, la Région a pris acte du projet de dossier qui sera soumis à l’enquête publique à la fin de cette année, ce qui conduirait à une Déclaration d’utilité publique en 2018, le début des travaux début 2020 pour une mise en service en 2024.
Outre le fait que la Région souhaite que les aménagements soient de qualité et respectent tous les bilans de concertation notamment sur les sujets environnementaux et agricoles, Carole Delga a réaffirmé sa volonté que « l’enquête publique à venir permette un débat serein et approfondi ». Elle a notamment annoncé aux élus que le Commissariat Général à l’Investissement (CGI) expertisera l’évaluation socio-économique du projet. Ce travail donnera lieu à un rapport d’experts indépendants ainsi qu’à un avis du CGI qui seront ajoutés au dossier d’enquête publique.
Sollicitée par plusieurs communes de la Haute-Garonne et du Tarn qui souhaitent également mener une étude complémentaire, Carole Delga a annoncé que la Région participerait, aux côtés du Conseil départemental de la Haute-Garonne, au financement de cette étude, dès lors qu’une de ces collectivités en assumerait le portage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *