Scopelec: réaction C.Delga

Tarn :  Réaction Carole Delga auprès d’Orange sur la préservation de l’emploi entreprise Scopelec

Carole Delga demande  ce vendredi 3 décembre 2021, au PDG d’Orange de réétudier son engagement auprès de Scopelec pour préserver jusqu’à 1800 emplois en France dont 500 en Occitanie. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée interpelle le Président Directeur Général du groupe Orange Stéphane Richard au sujet de l’avenir de l’entreprise Scopelec dont le siège est dans le Tarn. Dans un courrier daté du 3 décembre, la présidente dénonce le projet d’Orange de réduire le volume des marchés du 1er groupe coopératif de France. Par cette décision dramatique, entre 1500 et 1800 emplois sont menacés, dont 500 en Occitanie. La présidente écrit : « Je connais bien l’entreprise Scopelec implantée depuis sa création, il y a près de 50 ans, en Occitanie et dont le savoir-faire s’est exporté dans tout l’hexagone. Son modèle social est en parfait accord avec le modèle de développement que vous promouvez dans un secteur très concurrentiel où se développe l’auto-entreprenariat et le travail détaché. Nous sommes toutes et tous engagés, acteurs publics et privés, dans la relance pour sortir durablement notre pays de la crise économique que nous venons de traverser. Nombre d’entreprises et de leurs sous-traitants ont souffert. En 2020 et 2021, la Région a assuré, au côté de l’Etat, votre actionnaire, un très haut niveau d’intervention auprès de 65 000 entreprises, permettant de préserver 250 000 emplois en Occitanie. Les logiques comptables qui motivent aujourd’hui votre projet en choisissant un nouveau prestataire basé au Luxembourg ne correspondent aucunement à cette ambition. Je me fais ainsi le relais de l’incompréhension des élus locaux attachés à un modèle économique qui concilie l’Emploi en France et la qualité de services aux usagers en proximité. » Avant de poursuivre : « Je ne peux concevoir que votre entreprise, qui se fixe comme objectif ‘la cohésion sociale et humaine’ ainsi qu’une ‘croissance responsable’, traite de cette façon un partenaire historique et ses salariés. Dans le cœur des Français, Orange n’est pas une entreprise comme les autres. Leurs exigences portent autant sur l’excellence de votre service que sur vos pratiques sociales. » Et de conclure : « J’attends donc que votre décision puisse être réétudiée. Vous pouvez maintenir 1500 à 1800 emplois dans nos territoires par une politique cohérente avec le positionnement ambitieux affiché par Orange en matière de RSE et avec les ambitions d’une souveraineté économique retrouvée dans notre pays. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.