Tarn élections: le vent du boulet

VOA 10 janvier 2014 vue d ensemble

Légende: La Verrerie ouvrière d’Albi: au-delà des échéances politiques et des batailles d’état-major, il est clair que l’embellie départementale passera par la reprise de l’activité économique et la restauration de l’outil industriel, en gardant la souplesse entrepreneuriale.

Tarn : Elections départementales – la droite et le centre majoritaires en voix mais la gauche l’emporte
Comme l’ensemble du pays, le Tarn voit l’émergence du vote bleu marine. Mais ce succès en voix ne profite pas à la droite extrême puisque dans tous les duels ou les triangulaires où elle était présente, elle ne réussit à obtenir aucun élu et n’est donc présente dans aucun des 23 cantons tarnais. L’union de la droite progresse nettement mais elle échoue à conquérir le conseil départemental et celui-ci reste donc aux mains de la gauche.
Résultats et analyse globale en nombre de voix
Inscrits : 274 993 ; abstentions : 111 362 ; votants : 163 631 ; Blancs : 9812 ; Nuls : 5 3604 ; Exprimés : 148 515. SOC 28 029 18,9% ; Union Gauche 10 429 7,0% ; Div Gauche 22 503 15,2% ; Divers 2 724 1,8% ; UMP 6 481 4,4% ; Union Droite 10 914 7,3% ; Div Droite 27 347 18,4% ; Front National 40 088 27,6%.
Le nombre d’abstentions (40,5%) est inférieur à la moyenne nationale. Les tarnais se sont mobilisés pour ce second tour, faisant preuve de démarche citoyenne et participative. Majoritaire en nombre de voix, l’union de la droite et du centre ainsi que la droite extrême totalisent plus de 57 % des voix alors que la gauche et ses alliés comptent 41% du total, près de 2% des voix allant aux candidats sans étiquette. S’il est vrai que la mobilisation a profité à la gauche, il faut reconnaître désormais la montée de la vague bleu marine dans ce département puisque que le Front National est le premier parti du Tarn avec 27 % des suffrages exprimés. La droite dans son ensemble et le centre progressent aussi fortement Il est donc évident que ce scrutin local a pris une coloration nationale et que les enjeux extra-locaux se sont invités au débat électoral. Reste à savoir si cette dynamique nationale se poursuivra lors des prochains scrutins, aux régionales tout d’abord et ensuite dans deux ans pour les présidentielles, vers lesquelles tous les regards se tournent et en vue desquelles tous les candidats potentiels fourbissent leurs armes dès maintenant.
Résultats par canton
Albi 1 : Michel Franques et Marie-Louise At : UD ;

Albi 2 : Nathalie Borghese et Eric Gullaumin DVD ;

Albi 3 : Eva Geraud et Christophe Ramond SOC

Albi 4 : Thierry Carcenac et Elisabeth Claverie SOC;

Carmaux 1 : Sylvie Bibal Diogo et Guy Malaterre SOC ;

Carmaux 2 : André Fabre et Aline Redo UDG ;

Castres 1 : Nathalie de Villeneuve et Michel Montsarrat UMP ;

Castres 2 : Régine Massoutié et Jacques Thouroude UMP ;

Castres 3 : Isabelle Espinosa et Christophe Testas UG;

Les Deux Rives : Monique Corbière-Fauvel et Christophe Hérin DVG ;

Gaillac : Evelyne Bretagne et Patrice Gausserand DVD ;

Graulhet : Bernard Bacabe et Florence Belou UG ;

Le Haut Dadou : Françoise Bardou et Eric Pujol DVD ;

Lavaur Cocagne: Emilie Aussaguel et Joseph Dalla Riva UD ;

Mazamet 1 : Christelle Cabanis et Didier Houlès DVG ;

Mazamet 2 Vallée du Thoré : Florence Estrabaud et Daniel Viallelle DVG ;

La Montagne Noire : Michel Benoît et Claudie Bonnet SOC ;

Le Pastel : Jean-Luc Alibert et Anne Laperrouze UD ;

Plaine de l’Agout : Catherine Rabou et Laurent Vandendriessche SOC ;

Les Portes du Tarn : Dominique Rondi Sarrat et Gilles Turlan UG ;

Saint-Juéry : Marie-Claire Malroux et Jean-Paul Raynaud DVG ;

Vignobles et Bastides : Maryline Lherm et Paul Salvador DVD.

Pierre-Jean Arnaud- 30 mars 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *