Tarn: plan sécurité estival 2016

Les Avalats Securite routiere 23 juin 2016 (1) Les Avalats Securite routiere 23 juin 2016 (2) Les Avalats Securite routiere 23 juin 2016 (3) Les Avalats Securite routiere 23 juin 2016 (4) Les Avalats Securite routiere 23 juin 2016 (5) Les Avalats Securite routiere 23 juin 2016 (7)

Les Avalats : Lancement plan sécurité de l’été et aire de baignade le 23 juin 2016

Plan de sécurité été: voir le détail ci-dessous
C’est le jeudi 23 juin 2014 à 10h du matin sur le très bel espace des Avalats, en cet endroit charmant très vert et ombragé, que le préfet et les services de l’Etat , avaient choisi de présenter les mesures et les actions programmées pendant la période estivale avec ce titre rassurant « Pendant les vacances, l’Etat veille sur votre sécurité. » Chaque représentant de l’Etat a donc planché et détaillé les mesures prévues pour assurer la tranquillité publique. Après le colonel Rénier et le directeur de la Sécurité Publique Pierre-Marc Panazio qui ont présenté le dispositif Stop cambriolage, l’opération Tranquillité seniors, la sécurisation des fêtes votives (plus de 430 gendarmes mobilisés et 500 réservistes). Un dispositif particulier a été mis en place au moment du 14 juillet pour la vente de boissons alcoolisées, de carburant, de pétards et feux d’artifices. Pour ce qui est de la prévention des noyades et incendies, le SDIS a indiqué que les 31 centres de secours étaient équipés de véhicules adaptés à la lutte contre les feux d’espaces naturels. Grâce à la formation spécifique reçue par les sapeurs-pompiers du département, seulement 13 hectares de sous-bois et forêts ont été détruits en 2015. Des contrôles de sécurité sanitaires seront aussi réalisés dans les campings, la restauration.
Surveillance de l’eau
Neuf lieux de baignades situés dans le milieu naturel, en eaux vives ou dans des lacs, font l’objet de contrôles sanitaires de qualité des eaux pendant la saison estivale par la délégation territoriale du Tarn de l’agence régionale de santé de Midi-Pyrénées : Barrage de La Roucarié à Almayrac ; Plage Sainte-Marie – Cap’Découverte à Blaye-les-Mines ; Retenue de Vère-Grésigne à Castelnau-de-Montmiral ; Plan d’eau du camping Saint-Charles à Damiatte ; Barrage des Montagnès à Mazamet ; Barrage du Laouzas à Nages ; Espace base de loisirs à Trébas, sur la rivière Tarn ; Rivière Tarn Aiguelèze ; Rivière Tarn Rabastens.

Pierre-Jean Arnaud- le 27 juin 2016

Source: dossier de presse PREFECTURE DU TARN

page facebook: https://www.facebook.com/Pr%C3%A9fet-du-Tarn-205600706285017/

Sécurité routière

Les premiers mois de 2016 laissent apparaître une légère augmentation des accidents associée à une diminution des blessés par rapport à la même période de l’année 2015.
La mortalité routière dans le Tarn est en nette diminution par rapport à 2015 (- 9 tués).
Tout au long de l’été, et dans la continuité des actions entreprises depuis le début de l’année 2016, de nombreux contrôles routiers seront menés sur l’ensemble du département par la direction départementale de la sécurité publique et le groupement de gendarmerie départementale.

En moyenne, entre 35 et 40 accidents corporels sont constatés tous les ans dans le Tarn durant les trois mois d’été (juin, juillet, août).
Les contrôles seront renforcés notamment lors des week-ends à grande circulation (« pont » du 14 juillet et week-end du 15 août, chassés croisés le dernier week-end de juillet, et retour de congés à la fin du mois d’août).

Ils cibleront notamment :

• la vitesse excessive ;
• l’état des pneumatiques et dispositifs de sécurité ;
• le chargement et l’équipement des véhicules et annexes (remorques) ;
• la conduite sous l’emprise de l’alcool ;
• la conduite sous l’influence de stupéfiants ;
• le respect des distances de sécurité ;
• le respect des priorités ;
• l’utilisation du téléphone ou le port d’écouteurs, oreillettes ou casques audio au volant.
Des contrôles ciblés, alcoolémie et comportements à risques, seront également organisés lors des fêtes votives et rassemblements festifs.

Sécurité publique

La sécurité des rassemblements festifs et fêtes votives est spécialement prise en compte par les compagnies de gendarmerie et les commissariats de police. Des services spécifiques sont opérés systématiquement aux abords des rassemblements. Ils ont vocation à prévenir d’une part les atteintes aux biens, mais également les atteintes à l’intégrité physique des personnes par une présence visible des forces de l’ordre.
Les gendarmes organisent des réunions avec les maires et les représentants des comités des fêtes. Des plaquettes de prévention sont mises à disposition à cette occasion.

A partir du mois de juillet, des surveillances régulières seront initiées sur les lieux de rassemblement touristiques, notamment aux abords des lacs du Laouzas (Nages), Saint Peyres (Brassac et Anglès), Aquaval (Lautrec), La Roucarié (Almayrac) et La Bancalié (Réalmont), particulièrement axées sur la prévention des vols à la tire et à la roulotte.

Un dispositif exceptionnel sera mis également en place, comme chaque année, pour la fête nationale du 14 juillet. A l’occasion du feu d’artifice tiré le 14 juillet 2016 en soirée sur la commune d’Albi, la circulation et le stationnement de tout type d’embarcation seront interdits sur la rivière Tarn de la chaussée du moulin de la Mothe jusqu’à la chaussée du moulin du Chapitre, par arrêté préfectoral. Seules les embarcations liées au secours et à la sécurité seront autorisées à circuler durant la période d’interdiction.

En outre, seront interdits également, par arrêté préfectoral :

la consommation de boissons alcoolisées sur les voies, places, parcs, parkings et jardins publics situés à Albi, Arthès, Aussillon, Blaye-les-Mines, Carmaux, Castres, Gaillac, Graulhet, Labruguière, Lavaur, Lescure-d’Albigeois, Mazamet, Saint-Benoît-de-Carmaux, Saint-Juéry et Saint-Sulpice, du 14 juillet 2016 à 14h00 au 15 juillet 2016 à 6h00,

– l’achat et la vente au détail, l’enlèvement ou le transport de tout carburant par jerricanes, cubitainers, bidons, flacons ou récipients divers dans les points de distribution situés dans les communes citées ci-dessus du 13 juillet 2016 à 18h00 au 15 juillet 2016 à 6h00,

– toute cession, vente, détention et utilisation d’artifices de divertissement, quelle qu’en soit la catégorie, dans les communes du département du Tarn les 13 et 14 juillet 2016.

L’opération tranquillité vacances, du fait de son succès auprès des citoyens, est désormais en place tout au long de l’année. Pour bénéficier de cette mesure, il suffit de se présenter au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie la plus proche pour y remplir un formulaire d’inscription. Il peut être également téléchargé sur le site de la préfecture www.tarn.gouv.fr.
Les résidences concernées sont alors intégrées dans un dispositif de patrouilles de surveillance. Rappel : en cas de cambriolage, il convient de ne toucher à rien et de composer le « 17 », d’inventorier de façon détaillée les objets volés et d’en fournir la liste aux services de police ou de gendarmerie. En 2015, plus de 3 000 demandes de surveillance ont été enregistrées.

La police, au moyen de son bateau, surveille également les résidences donnant sur les rives du Tarn.
Mis en place sur le groupement de gendarmerie du Tarn en décembre 2014, le dispositif « Stop cambriolage » vient compléter ces actions auprès de la population. Il s’agit d’une application gratuite pour Smartphone, s’adressant aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels qui permet de recevoir des alertes de vigilance en temps réel et de s’approprier un maximum de conseils de la part des gendarmes pour se protéger et être guidé en cas de cambriolage.

L’opération tranquillité seniors, destinée plus particulièrement à la sécurité de nos aînés, est également reconduite, en collaboration avec les élus locaux. Grâce à un travail préalable de repérage des seniors les plus vulnérables, elle permet à toute personne âgée se sentant menacée, isolée ou inquiète de pouvoir facilement contacter le commissariat ou la gendarmerie la plus proche, les services sociaux ou les services municipaux. Les services de police et de gendarmerie établissent des contacts individualisés avec les personnes âgées. Des patrouilles sont également organisées auprès des domiciles de ces personnes lorsque les circonstances le justifient, comme la multiplication d’agressions ou de cambriolages dans un quartier.
Enfin, dans une démarche de prévention, des réunions de sensibilisation sont organisées dans les communes, à leur profit.

Des opérations de contrôle fluvial seront également ponctuellement menées sur la rivière Tarn, pour faire respecter la réglementation relative à la police de la navigation.

Sécurité civile

Sécurité des campings
35 campings sont classés à risque dans le Tarn.
En 1995, il a été décidé de maintenir ces structures existantes en introduisant dans les conditions d’exploitation des dispositions visant à assurer la sécurité des occupants :
– l’exploitant du terrain de camping est tenu de remettre aux occupants une plaquette les informant des risques naturels et technologiques auxquels est exposé le camping et les mesures de sauvegarde ;
– en cas de menace imminente, l’exploitant doit prévoir un moyen d’alerte et informer le maire et le préfet ;
– un dispositif d’évacuation doit être mis en place si la situation l’exige.

Le contrôle de la mise en œuvre de ces prescriptions est assuré par la sous-commission départementale de sécurité des occupants de terrains de camping et de stationnement de caravanes. La sous-commission visitera une quinzaine de campings en 2016.

Lutte contre les feux de forêts
Le département du Tarn est concerné par le risque « feux de végétation », notamment dans les secteurs boisés de la Montagne Noire, des Monts de Lacaune, de Ségala et de Grésigne. Le département est également soumis à un risque de feu de cultures sur pied ou fauchées (champs de blés, chaumes), lié au travail des engins agricoles dans les champs.

Le dispositif de lutte contre les feux de forêts mis en œuvre par le service départemental d’incendie et de secours vise à prévenir ces risques, et, le cas échéant, à répondre le plus efficacement possible aux départs d’incendie. Tous les sapeurs-pompiers du département sont formés à la lutte contre les feux de forêts, et chacun des 31 centres de secours du Tarn dispose au moins d’un engin adapté à la lutte contre les feux d’espaces naturels.

Les communes du département ont également été sensibilisées à la prévention des feux de végétation liés aux écobuages dans les espaces naturels combustibles ainsi qu’à l’interdiction de brûlage à l’air libre des déchets verts ; les règles établies par l’arrêté préfectoral du 22 février 1999 ont notamment été rappelées.

Grâce à la prévention, 13 hectares de sous-bois et forêts seulement ont été détruits en 2015.

Opération interministérielle vacances

Du 1er juin au 15 septembre a lieu l’opération interministérielle vacances. Elle constitue un temps fort de la consommation et du tourisme et donne traditionnellement lieu à des contrôles coordonnés des services de l’Etat dans le but d’assurer une bonne information du consommateur, la loyauté des transactions ainsi que la sécurité des produits et des services.

Les services de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations intensifient les contrôles des denrées alimentaires remises directement au consommateur, en particulier dans les zones touristiques : marchés, centres de vacances, manifestations festives, restaurants, etc.

Dans la restauration commerciale, outre le respect des règles d’hygiène des denrées, l’attention sera également portée sur l’information du consommateur, sur les prix mais aussi sur la qualité et l’origine des produits, notamment locaux.

Enfin, la période estivale se traduit par l’augmentation des pratiques sportives et le développement de l’accueil des mineurs et des personnes handicapées, en établissements sportifs, centres de loisirs, centres de séjours, centres de vacances adaptées. Ces séjours doivent se dérouler dans les meilleures conditions de sécurité. Les contrôles prévus visent à assurer le respect des règles de sécurité dans les lieux d’accueil et d’hébergement, à vérifier les conditions d’hébergement des enfants, les diplômes des animateurs ainsi que la qualité pédagogique des activités proposées.

Au total, 211 inspections sont programmées au cours de l’opération interministérielle vacances.

Sécurité sanitaire des eaux de baignade

Neuf lieux de baignades situés dans le milieu naturel, en eaux vives ou dans des lacs, font l’objet de contrôles sanitaires de qualité des eaux pendant la saison estivale par la délégation territoriale du Tarn de l’agence régionale de santé de Midi-Pyrénées :

Barrage de La Roucarié à Almayrac
 Plage Sainte-Marie – Cap’Découverte à Blaye-les-Mines
 Retenue de Vère-Grésigne à Castelnau-de-Montmiral
 Plan d’eau du camping Saint-Charles à Damiatte
 Barrage des Montagnès à Mazamet
 Barrage du Laouzas à Nages
 Espace base de loisirs à Trébas, sur la rivière Tarn
 Rivière Tarn Aiguelèze,
 Rivière Tarn Rabastens.

Les premiers contrôles ont débuté cette année à la mi juin, pour la majorité des baignades ouvertes à partir du début du mois de juillet.

Les résultats des contrôles sont affichés à proximité du site de baignade par le gestionnaire, l’information du public relevant de sa responsabilité. Chacun peut également consulter le site internet du ministère de la Santé : http://baignades.sante.gouv.fr/ ou bien le site Midi-Pyrénées : ars.midipyrenees.sante.fr, « votre santé », rubrique « votre environnement », pour connaître à tout moment la qualité des eaux de baignade.

La délégation territoriale a également en charge le contrôle sanitaire des eaux des piscines publiques et privées recevant du public (hôtels, centres de vacances, campings…), soit au total 90 piscines représentant 162 bassins. Des prélèvements sont réalisés a minima une fois par mois.

Prévention des noyades…

La Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises et la Direction Générale de la Santé mènent une vaste campagne d’information du public en association avec l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé.
Le dépliant « Mode d’emploi de la baignade » diffusé aux maires, associations de secourisme et services de l’Etat concernés est conçu pour toucher un large public. Il est toujours d’actualité. Il est disponible sur le site : www.inpes.sante.fr

… et surveillance des baignades aux abords des centrales hydroélectriques EDF

A l’approche de l’été et pendant la période estivale, au bord des cours d’eau équipés de centrales hydrauliques telles que :
Thuriès sur la rivière Viaur ;
– Ambialet, les Avalats, Saut de Sabo et Rivières sur la rivière Tarn ;
– les aménagements des vallées de l’Agout et de l’Arn (La Raviège, Brassac, Luzières, les Salvages, Vintrou et Baous).

EDF (Groupe d’Exploitation Hydraulique Tarn-Agout) mène une campagne d’information afin de sensibiliser le public au mode de fonctionnement des ouvrages hydroélectriques.
A proximité des installations, en raison des lâchers d’eau nécessaires à la production d’électricité, le niveau de la rivière peut augmenter en quelques minutes, provoquant de forts courants et submergeant des îlots sur son passage. Malgré les nombreuses mesures de prévention, la pratique de la baignade ou de la navigation persistent.
Pour y remédier, durant toute la saison touristique, des « hydroguides » employés par EDF parcourront les rivières équipées d’ouvrages hydroélectriques. Ils expliqueront aux usagers des cours d’eau le fonctionnement des aménagements hydroélectriques et rappelleront les consignes de sécurité à respecter. Cette campagne est complétée par des affichages dans les mairies, offices de tourisme et lieux de loisirs.

 Plan canicule

Conformément aux dispositions prévues par le plan national canicule, le niveau de veille saisonnière a été déclenché le lundi 1er juin 2016. Cette veille saisonnière sera automatiquement désactivée le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien.

Ce niveau de veille saisonnière correspond à la mise en œuvre, au niveau national :
• du dispositif de veille biométéorologique, assuré par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire, qui permet de détecter la survenue d’une canicule,
• du dispositif d’information et de communication, avec notamment, le numéro vert activé par le ministère chargé de la Santé: 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Le plan départemental canicule du Tarn a été réactualisé cette année pour prendre en compte la création d’un nouveau niveau d’alerte. Le plan canicule comprend désormais, depuis 2013, 4 niveaux pour se calquer sur les 4 niveaux de vigilance météo (vert, jaune, orange et rouge).

Il se compose comme suit :

– niveau 1 : veille saisonnière (vigilance météo vert) : il est déclenché automatiquement chaque année du 1er juin au 31 août ; un numéro vert est mis en place ( Canicule Info Service » : 0800 06 66 66).

– niveau 2 « avertissement chaleur » (vigilance météo jaune) : ce niveau correspond soit :
– à un pic de chaleur limité à un jour ou deux,
– à une approche des seuils de température qualifiant la canicule sans franchir lesdits seuils,
– à une approche des seuils de température qualifiant la canicule avec des prévisions annonçant une intensification de la chaleur dans les jours suivants

– niveau 3 : alerte canicule (vigilance météo orange) : il est activé sur décision du préfet du département

– niveau 4 : mobilisation maximale (vigilance météo rouge) : il est déclenché directement par le Premier ministre sur avis du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de l’intérieur, en cas de vague de chaleur intense et étendue sur une large partie du territoire associée à des phénomènes dépassant le champ sanitaire

Au niveau départemental, le comité départemental canicule regroupant les différents acteurs mobilisables en cas de phénomènes de forte chaleur (services de l’Etat, conseil général, AMELT, ville d’Albi et ville de Castres) s’est réuni et a mis en place un dispositif de veille pour l’été. Des mesures de protection des personnes à risque hébergées en institutions ou hospitalisées en établissements de santé sont mises en œuvre, ainsi que le repérage individuel des personnes à risque, grâce au registre des personnes fragiles ou isolées tenu par les communes.

Pour toute information complémentaire, www.sante.gouv.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *